11 nouveau-nés tués dans l’incendie d’un hôpital au Sénégal, selon le président – National

La police était sur ses gardes et les résidents et les parents à proximité se tenaient en deuil devant un hôpital au Sénégal où un incendie dans l’unité néonatale a tué 11 nouveau-nés. Seuls trois nourrissons ont pu être sauvés, a déclaré le président Macky Sall avant d’appeler jeudi à trois jours de deuil pour les jeunes vies perdues.

Mamadou Mbaye, qui a été témoin de l’incendie mercredi à l’hôpital Abdoul Aziz Sy Dabakh de Tivaouane, une ville située à 120 kilomètres (75 miles) au nord-est de la capitale, Dakar, a déclaré à l’Associated Press que les conditions à l’intérieur de l’hôpital étaient « atroces ».

“Il faisait chaud et enfumé à l’intérieur avec une chaleur suffocante, et il y a eu une panne de courant”, a déclaré Mbaye.

Lire la suite:

Les parents en deuil étaient encore sous le choc.

L’histoire continue sous la publicité

« J’ai baptisé mon enfant mercredi et il a été baptisé ici à l’hôpital. À mon grand étonnement, j’ai reçu un appel pour me dire que la section néonatale avait été détruite par un incendie », a déclaré Badara Faye, qui a perdu son fils.

Moustapha Cissé, qui a également perdu un nouveau-né, a déclaré qu’ils attendaient toujours des réponses sur la façon dont un incendie aussi tragique pourrait coûter la vie à leurs enfants.

L’incendie a été imputé à un court-circuit électrique, selon le maire Demba Diop.

Le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome, a annoncé que les autorités ouvriraient une enquête sur l’état des installations de l’hôpital ainsi que d’autres centres de soins de santé, ont rapporté les médias sénégalais.

Le président Sall a appelé à trois jours de deuil.

“À leurs mères et à leurs familles, j’exprime ma plus profonde sympathie”, avait tweeté Sall en apprenant la nouvelle de l’incendie.

Son directeur de cabinet, le ministre Augustin Tine, a visité jeudi les vestiges de l’hôpital.


Cliquez pour lire la vidéo:







Les incendies en cours dans le secteur de l’avenue Alberta inquiètent les résidents d’Edmonton


Les incendies en cours dans le secteur de l’avenue Alberta inquiètent les résidents d’Edmonton

“Nous sommes devenus proches des gens, en particulier des parents”, a-t-il déclaré. Nous sommes venus partager la souffrance, a-t-il ajouté, “pour partager nos condoléances et dire encore c’est un malheur qui a frappé notre pays, mais nous gardons notre foi”.

L’histoire continue sous la publicité

L’incendie meurtrier survient un an après la mort de quatre autres nouveau-nés dans l’incendie d’un hôpital à Linguère, dans le nord du Sénégal.

Une série d’autres décès ont également suscité des inquiétudes quant à la santé maternelle et infantile dans ce pays d’Afrique de l’Ouest connu pour avoir certains des meilleurs hôpitaux de la région.

Lire la suite:

Plus tôt ce mois-ci, les autorités ont découvert qu’un bébé qui avait été déclaré mort par une aide-soignante était toujours en vie dans une morgue. L’enfant est mort plus tard.

L’an dernier, une femme enceinte est décédée à Louga, dans le nord du pays, après avoir attendu en vain une césarienne. Trois sages-femmes ont été condamnées à six mois de prison avec sursis pour non-assistance à personne en danger.

Le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr, qui participait à l’Assemblée mondiale de la santé à Genève, a écourté son voyage pour rentrer au Sénégal.

© 2022 La Presse Canadienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

14 − 3 =