News

1922 : Les derniers prisonniers de guerre sont partis

BERLIN, mardi — Selon un communiqué semi-officiel publié ici, les cinq derniers prisonniers de guerre allemands, internés à Toulon, ont été libérés par le gouvernement français, un acte d’humanité dont toute la nation allemande serait reconnaissante.

Le communiqué ajoute que la détention de ces hommes a irrité l’opinion allemande au détriment des relations entre les deux pays.

— The New York Herald, édition européenne, 20 décembre 1922

Articles similaires