20 ans plus tard, la connexion de l’Alabama à “The Wire” perdure

BIRMINGHAM, Ala. (WIAT) – C’est une petite connexion avec l’Alabama qui n’a presque pas eu lieu.

Avant que “The Wire” ne devienne l’une des émissions phares de HBO – celle qui a souvent été qualifiée de meilleures émissions de télévision du 21e siècle – la vraie question serait de savoir comment cela devrait commencer.

Alors que le créateur David Simon mettait en place l’émission, qui a été diffusée pour la première fois il y a 20 ans jeudi, la vraie question était de savoir quelle serait la chanson thème pour introduire l’émission. Dans un article publié dans Entertainment Weekly, Simon a déclaré qu’il avait initialement voulu utiliser “Get Behind the Mule” de Tom Waits, mais qu’il avait le sentiment que cela ne fonctionnait pas.

“Cela a fonctionné émotionnellement, mais les couplets étaient tous hors de propos”, a déclaré Simon au magazine. «J’ai continué à essayer de le forcer, j’ai d’abord essayé d’utiliser différents couplets, j’ai essayé de jouer avec. Pour terminer, [executive producer] Bob Colesberry a déclaré: «J’aime la sensation de celui-ci. J’aime la voix du gars, mais ça n’y arrive pas tout à fait. Et j’ai dû accepter.

Plus tard, Simon a découvert “Way Down in the Hole” de Waits, présenté sur son album de 1987 “Franks Wild Years”. À la recherche d’une reprise de la chanson, Simon en a ensuite trouvé une du groupe de gospel The Blind Boys of Alabama, qu’ils ont enregistrée pour leur album de 2001 “Spirit of the Century”.

“Cela a parfaitement fonctionné, car il était important que la voix soit afro-américaine lors de cette première saison”, a déclaré Simon.

Les Blind Boys of Alabama se produisent au New Orleans Jazz and Heritage Festival à la Nouvelle-Orléans, le dimanche 3 mai 2015. (AP Photo/Gerald Herbert)

Lors de l’enregistrement de “Spirit of the Century”, le producteur John Chelew a déclaré que les Blind Boys, qui avaient formé le groupe alors qu’ils étaient étudiants à l’Alabama Institute for the Negro Deaf and Blind à Talladega, n’étaient pas opposés à l’interprétation de chansons en dehors de leur catalogue gospel, mais voulait s’assurer qu’ils étaient en contact avec eux. “Way Down in the Hole” n’a pas fait exception.

“(Membre fondateur) Clarence (Fountain) m’a dit:” Nous ne pouvons pas chanter ces chansons tant que nous n’avons pas vraiment compris leur message – nous ne sommes pas des robots “, a déclaré Chelew dans les notes de l’album. “Nous avons donc discuté des paroles et des concepts de ‘Jesus Gonna Be Here’, ‘Way Down In The Hole’ et ‘Give A Man A Home.’ Les superficialités de l’écriture des chansons sont différentes de ce que vous entendez dans le gospel traditionnel, mais en dessous il y a la communauté de l’expérience humaine. Une fois que Clarence s’est identifié à cela, tout allait bien.

Avec la couverture des Blind Boys sélectionnée, tout ce dont Simon et son équipe avaient besoin était la permission de Waits d’utiliser la chanson pour le spectacle.

“Nous approchions de notre date de diffusion et nous n’avions toujours pas la permission”, a déclaré Simon. «Nous lui avons envoyé des versions de l’émission, afin qu’il puisse voir de quoi il s’agissait et qu’il puisse voir sa chanson, mais il ne répondait pas. C’était comme, ‘Jésus, qu’est-ce qu’on va faire s’il dit non ? Nous devons lui faire signer ce truc ! »

Après une longue période d’incertitude – y compris avoir « A Common Disaster » de Cowboy Junkies prêt comme sauvegarde – Waits a donné à Simon et HBO la permission d’utiliser sa chanson.

La version des Blind Boys de “Way Down in the Hole” a ouvert chacun des 13 épisodes de la première saison. Par la suite, le thème a été repris par différents artistes chaque saison, tels que The Neville Brothers, Steve Earle et Waits lui-même. Dans la finale de la série, la version complète de la chanson des Blind Boys a joué les derniers instants du dernier épisode.

Jeudi marque les 20 ans de la première diffusion de l’émission sur HBO.


Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

deux × cinq =