Adoption de la loi sur le droit à la réparation de l’électronique

En vertu d’une loi adoptée vendredi, les fabricants d’électronique vendant des produits dans l’État de New York seront obligés de fournir des informations de réparation, des pièces, des outils, des logiciels et des composants aux consommateurs et aux réparateurs indépendants. La loi sur le droit à la réparation, appelée Digital Fair Repair Act, signifiera que les clients n’auront plus à rapporter leurs produits électroniques endommagés ou cassés aux fabricants d’origine pour obtenir une réparation autorisée, et pourront à la place réparer eux-mêmes des choses comme des téléphones ou des ordinateurs portables, ou emmenez-les dans des ateliers de réparation indépendants à moindre coût.

La législation, qui doit encore être promulguée par le gouverneur, ne s’applique pas aux véhicules à moteur, aux dispositifs médicaux ou aux équipements tout-terrain comme les machines agricoles et les tracteurs.

L’adoption de la loi de New York intervient alors que La Californie envisage une législation similaire, présenté au Sénat de l’État en février. Dans le Massachusetts, les électeurs ont adopté une loi sur le droit de réparer en novembre 2020 pour l’accès des tiers à données du véhicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

20 − seize =