News

Biden exhorte les Américains à prendre la tempête hivernale “extrêmement au sérieux”

La tempête hivernale “une fois par génération” qui balaie le pays obligera les Américains à augmenter le chauffage à un moment où il devient de plus en plus coûteux de le faire.

Avant même l’émergence de ce système historique, les experts avaient prévenu que les coûts de chauffage des maisons grimperaient cet hiver au plus haut niveau depuis plus d’une décennie.

Le coût moyen du chauffage domestique devrait augmenter de 17,2 % par rapport à l’hiver dernier pour atteindre 1 208 $, selon un rapport de novembre de la National Energy Assistance Directors Association.

Le coût du chauffage des maisons devrait être 35,7% plus élevé cet hiver que l’hiver 2020-2021, selon le rapport.

Le prix du gaz naturel – le moyen le plus populaire de chauffer les maisons en Amérique – a bondi et les prix de l’électricité ont également fortement augmenté.

Les maisons qui dépendent du gaz naturel pour le chauffage dépenseront en moyenne 25 % de plus cet hiver, a prévu le mois dernier l’Energy Information Administration des États-Unis. Ceux qui utilisent du mazout devraient dépenser 45 % de plus que l’hiver dernier, tandis que l’électricité augmentera de 11 % et le propane de 1 %.

Mais les factures de chauffage ne feront qu’augmenter si l’hiver s’avère plus froid que prévu.

Par exemple, le ménage moyen qui utilise le gaz naturel pour le chauffage dépensera 37 % de plus que l’hiver dernier si les températures sont 10 % plus froides que prévu, a averti l’Energy Information Administration. Les factures de mazout augmenteraient de 52 %.

Les consommateurs ressentaient le choc des autocollants avant même le début de l’hiver. Les prix du gaz de ville ont grimpé de 15,5 % d’une année sur l’autre en novembre, selon le Bureau of Labor Statistics. Les prix de l’électricité ont augmenté de 14 %.

Un fardeau supplémentaire pour les personnes en difficulté financière : Les conséquences sont particulièrement graves pour ceux qui peuvent le moins se permettre des fluctuations dans leurs dépenses.

“Les coûts de chauffage domestique deviennent de plus en plus inabordables pour des millions de familles à faible revenu”, a déclaré la National Energy Assistance Directors Association dans son rapport de novembre.

En août, environ une famille américaine sur six était en retard sur ses factures de services publics, ce qui se traduit par environ 20 millions de ménages, selon l’association.

Articles similaires