Sports

Bouchard a rebondi rapidement en retour à l’action en simple

VANCOUVER – À l’époque glorieuse de Genie’s Army, et étant plus connue pour ses talents de tennis que pour ses selfies sur les réseaux sociaux ou pour traîner avec des célébrités, on a demandé à Eugenie Bouchard, apparemment invincible, quelle superpuissance elle souhaiterait si elle pouvait l’avoir.

Sa réponse était d’être invisible.

Eh bien, si vous êtes un fan de la native de Westmount, au Québec, vous êtes mécontente que ce souhait se soit en quelque sorte matérialisé lors du premier tour du simple féminin à l’Odlam Brown VanOpen mardi où Bouchard a été éliminé en 70 minutes par Arianne Hartono des Pays-Bas 6-2, 6-2.

Certes, c’était la première fois que la jeune femme de 28 ans participait à une compétition en simple en 17 mois en raison d’une intervention chirurgicale et d’une rééducation de son épaule droite. Elle avait parfois l’air rouillée et incertaine, ce qui était à prévoir. Mais Hartono, qui sentait qu’elle avait “un peu trébuché” au départ, a rapidement trouvé son équilibre et semblait imparable ce jour-là.

Ancien numéro 5 mondial, Bouchard jouait en simple pour la première fois depuis sa défaite au premier tour d’un tournoi au Mexique en mars 2021.

Bouchard est devenue la première Canadienne à se qualifier pour la finale du simple lors d’un Grand Chelem en 2014 lorsqu’elle a perdu en finale à Wimbledon contre Petra Kvitova de Tchéquie, le pays communément appelé la République tchèque.

Depuis, Bouchard a lutté contre de nombreuses blessures, dont une commotion cérébrale après une chute dans la salle des entraîneurs à l’US Open en septembre 2015.

Bouchard est toujours en vie dans le tableau du double féminin, où elle et sa partenaire de 17 ans, Kayla Cross, de London, en Ontario, affronteront l’Américaine Asia Muhammad et Miyu Kato, du Japon, en quarts de finale après avoir battu le combo italien de Lucia Bronzetti et Elisabetta Cocciaretto le dimanche, 6-1, 6-7(3), 10-4.

Dans d’autres matchs de simple féminin, Priscilla Hon, d’Australie, a battu Marina Stakusic, de Montréal, 6-3, 6-3.

Plus tard lundi, Rebecca Marino, de Vancouver, classée sixième du tournoi au Hollyburn Country Club de West Vancouver, affrontera Emma Navarro, de New York, tandis que chez les hommes, Vasek Pospisil, de Vancouver, affrontera Felipe Meligeni Rodrigues Alves, du Brésil.

Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 16 août 2022.

La Canadienne Eugénie Bouchard revient à Sara Sorribes Tormo, d'Espagne, lors de la finale féminine du tournoi de tennis Abierto of Zapopan à Zapopan, au Mexique, le samedi 13 mars 2021.

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont les opinions de nos lecteurs et sont soumises à la Code de conduite. Le Star ne partage pas ces opinions.

Articles similaires