Tech

Byju’s autorise un paiement de 230 millions de dollars à Blackstone pour un accord d’un milliard de dollars avec Aakash

Byju’s a réglé toutes ses dues à Blackstone en payant 234 millions de dollars qu’il devait au géant mondial de l’investissement pour l’acquisition d’Aakash pour 1 milliard de dollars, a déclaré une source proche du dossier à TechCrunch, répondant à l’une des critiques formulées contre le géant indien de l’edtech ces derniers mois.

La startup basée à Bengaluru, évaluée à 22 milliards de dollars, avait repoussé certains paiements pour l’acquisition d’environ 1 milliard de dollars de la chaîne d’éducation physique l’année dernière, citant une autorisation réglementaire. Blackstone, qui est également un investisseur dans Byju’s, détenait environ 38 % d’Aakash avant l’acquisition.

Byju Raveendran, fondateur et directeur général de la startup edtech éponyme, a déclaré à TechCrunch plus tôt ce mois-ci dans une interview que Byju’s et Blackstone avaient mutuellement décidé de traiter les paiements plus tard. La startup indienne a réglé le dû cette semaine, a indiqué la source, demandant l’anonymat car les détails sont privés.

Blackstone et Byju’s n’ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaire vendredi soir.

La startup indienne, qui propose des services d’apprentissage en ligne et hors ligne aux élèves de la maternelle à ceux qui se préparent aux concours d’entrée à l’université, a dépensé plus de 2,5 milliards de dollars au cours des deux dernières années pour acquérir des dizaines d’entreprises, dont la plateforme de lecture américaine Epic, suite de codage Tynker, Great Learning basé en Inde, GradeUp, Topper et GeoGebra en Autriche.

Il a également fait une offre pour acquérir la société edtech cotée en bourse 2U, a confirmé Raveendran dans l’interview précédente.

Plus tôt ce mois-ci, la startup indienne a dévoilé ses comptes financiers pour l’année se terminant en mars 2021, après un retard prolongé. Byju’s a déclaré avoir enregistré un chiffre d’affaires de 305,6 millions de dollars et augmenté ses pertes à 577,4 millions de dollars au cours de l’exercice qui s’est terminé en mars 2021. l’année suivante.

La startup, qui compte Blackrock, Tiger Global, Lightspeed Venture Partners et Sequoia India parmi ses bailleurs de fonds, a déclaré avoir généré un chiffre d’affaires brut de 1,258 milliard de dollars (non audité) au cours de l’exercice qui s’est terminé en mars de cette année. Entre avril et juillet, la startup a enregistré des revenus de 570 millions de dollars, a-t-il déclaré.

Byju’s cherche à entrer en bourse l’année prochaine. Raveendran a déclaré dans l’interview précédente que Byju’s surveillait de près les conditions macroéconomiques du marché et déposerait une demande d’introduction en bourse dans neuf à 12 mois. “Je ne pense pas que les marchés vont tourner cette année”, a-t-il déclaré.


Source link

Articles similaires