News

Chef du Conseil d’Hébron : “Malgré la sévère punition du soldat, nous soutenons ses commandants”

Commentaire du lieutenant-colonel (à la retraite) Eyal Gelman, chef du conseil local d’Hébron, sur la punition d’un soldat reconnu coupable d’avoir pris la parole lors de l’incident d’Hébron :

« Une remarque insignifiante à propos d’un anarchiste n’est pas une faute disciplinaire grave. Les habitants d’Hébron espèrent que le châtiment du soldat sera atténué – il n’y a aucune raison pour un châtiment sévère. Derrière les barreaux devrait se trouver un anarchiste qui a filmé et empêché un soldat de Tsahal d’exercer ses fonctions, pas un soldat.

Dans le même temps, je proteste contre les propos insultants du réseau à l’encontre de son commandant. Je connais personnellement les commandants du secteur et le régiment Givati ​​​​. Ils méritent tous les éloges et sont des professionnels, de braves guerriers et de véritables héros d’Israël. Nous avons été témoins de la façon dont le commandant du bataillon Tzabar a dirigé avec abnégation les actions opérationnelles de ses soldats dans une période longue et difficile dans le secteur d’Hébron et, en général, a apporté une contribution très significative à la défense de l’arrière de l’État d’Israël et les habitants de toute la région. Malgré le fait que nous pensons que cet incident aurait dû être résolu différemment, les habitants d’Hébron embrassent et soutiennent le commandant du bataillon, ainsi que ses combattants et ses commandants.

Articles similaires