Sports

Course pour faire la course: le sprinter du Kenya en retard vers les championnats du monde

NAIROBI, Kenya (AP) – Le sprinter kenyan Ferdinand Omanyala est en course pour faire sa course aux championnats du monde à Eugene, Oregon. Le temps est compté avant même que le prétendant à la médaille au 100 mètres ne soit dû pour sa première manche de qualification à Hayward Field vendredi soir.

Omanyala ne doit quitter le Kenya que jeudi en raison d’un retard dans l’obtention de son visa pour se rendre aux États-Unis. Il avait abandonné tout espoir de courir mais le visa a finalement été délivré un jour avant sa course et il se lancera dans une course tardive pour arriver à temps.

Le temps de vol de Nairobi à l’Oregon est de plus de 20 heures au mieux. Mais si tout se passe bien avec les liaisons aériennes, Omanyala pense qu’il y arrivera avec seulement quelques heures à perdre.

Omanyala a tweeté jeudi qu’il avait son visa et un siège sur un vol au départ de Nairobi.

“Je suis sûr que je vais concourir”, a-t-il écrit. “Merci beaucoup pour votre soutien et vos prières.”

Omanyala a perdu espoir plus tôt dans la journée, alors que son visa n’avait toujours pas été délivré.

“Je ne comprends pas pourquoi mon passeport est toujours à l’ambassade des États-Unis”, a déclaré Omanyala lors d’une émission matinale sur la station de radio kenyane Vybez Radio. “Les officiels ont travaillé dessus pendant la nuit et j’espère avoir des nouvelles positives mais, de toute façon, la course est demain (vendredi) et je ne peux pas y arriver.”

Omanyala, qui a le troisième temps le plus rapide au monde cette année au 100 m, avait dit qu’il était « brisé » de manquer les championnats du monde.

Mais dans une bousculade tardive, Omanyala devait quitter le Kenya à 18 heures, heure locale, a indiqué le ministère des Sports. Un journal kenyan a émis l’hypothèse qu’avec des liaisons aériennes, Omanyala atterrirait à Eugene environ trois heures avant sa manche de qualification.

Omanyala a annoncé qu’il pourrait être un espoir de médaille à Eugene après avoir battu le médaillé d’argent olympique Fred Kerley des États-Unis lors d’une compétition au Kenya en mai. Il a réussi un temps de 9,85 secondes pour remporter cette course au Kip Keino Classic.

Seuls Kerley et son compatriote américain Trayvon Bromell ont couru plus vite cette année.

___

Imray a rapporté de Cape Town, Afrique du Sud.

___

Plus de sports AP : https://apnews.com/hub/sports et https://twitter.com/AP_Sports

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont les opinions de nos lecteurs et sont soumises à la Code de conduite. Le Star ne partage pas ces opinions.

Articles similaires