COVID : American Airlines conteste une amende de 100 000 $

American Airlines conteste une amende de 100 000 $ imposée par Transports Canada pour avoir permis aux passagers qui n’ont pas produit de tests COVID-19 négatifs d’embarquer sur un vol à destination de Calgary l’été dernier.

La compagnie aérienne a reçu la peine maximale pour les infractions à la réglementation COVID-19 de Transports Canada – des amendes de 25 000 $ pour chacun des quatre voyageurs qui ont embarqué sur le vol 4291 à Dallas-Fort Worth.

American a déposé une contestation de la sanction auprès du Tribunal d’appel des transports du Canada, un organisme fédéral qui statue sur les cas de violation des règlements aériens, ferroviaires et maritimes.

Transports Canada affirme que deux autres compagnies aériennes ont également été condamnées à une amende en vertu des règles COVID, mais ont refusé de les nommer. Ni l’un ni l’autre ne semblent avoir interjeté appel.

L’amende d’American Airlines concerne un vol du 5 juillet 2021, le jour même où une exemption aux règles de quarantaine pour les voyageurs aériens entièrement vaccinés arrivant au Canada est entrée en vigueur. À l’époque, les voyageurs exigeaient encore des tests PCR négatifs avant l’embarquement. Il n’est pas clair si la confusion au sujet du changement a été un facteur dans la violation.

American Airlines n’a pas répondu aux demandes de commentaires et Transports Canada a également refusé de commenter pendant que l’affaire est en appel.

Le ministère enquête également sur les violations potentielles du mandat de vaccination pour les voyageurs aériens intérieurs par une compagnie charter qui a transporté des organisateurs de manifestations et des avocats soutenant le Freedom Convoy à Ottawa en janvier.

L’un des organisateurs à bord du vol en provenance de l’Ouest canadien a déclaré avoir choisi de voler sur un vol nolisé parce que certains des passagers à bord n’étaient pas vaccinés. Cependant, Transports Canada affirme que le mandat fédéral de vaccination s’applique également aux vols nolisés.

Vendredi, le gouvernement fédéral a annoncé certains changements aux règles frontalières pour les personnes entrant au Canada.

Les enfants de moins de 12 ans non vaccinés ou partiellement vaccinés ne seront plus tenus de produire un test COVID-19 négatif avant leur arrivée. Et les voyageurs entièrement vaccinés ne seront plus tenus de porter un masque facial en public pendant 14 jours après leur arrivée, une règle que peu semblaient observer.

Mais le mandat de vaccination et l’exigence de masque pour les vols intérieurs et internationaux resteront en place, a déclaré vendredi le ministre des Transports Omar Alghabra, même si un tribunal de Floride a annulé le port du masque obligatoire à bord des vols en provenance des États-Unis et d’autres formes de transport public.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

16 + 6 =