News

Des délégués indigènes arrivent à Rome pour rencontrer le pape François

ROME – Un air d’anticipation a rempli les délégués autochtones alors que leur long vol de Montréal atterrissait à Rome tôt dimanche matin avant les réunions prévues avec le pape François.

« Nous sommes ici à cause de notre famille, notre famille qui a été déracinée, déplacée et aussi relocalisée », a déclaré le chef Gérald Antoine, chef de la délégation de l’Assemblée des Premières Nations.

“Ce fut un long voyage. Enfin, nous venons ici pour apporter leur message ici.”

Les 32 délégués autochtones peuvent avoir des attentes différentes à l’approche de leurs prochaines réunions avec le chef de l’Église catholique romaine, mais il est clair qu’ils estiment tous qu’il s’agit d’un moment important de l’histoire.

Antoine a déclaré que s’asseoir avec des amis, de la famille, des survivants et des jeunes pendant le long voyage de différentes régions du Canada vers l’Italie avait apporté soutien et unité.

Les délégués métis seront les premiers à s’asseoir avec le pape François lundi matin, suivis des délégués inuits plus tard dans l’après-midi.

Les délégués des Premières Nations rencontreront le pontife jeudi. Les trois groupes de délégués se réuniront ensuite avec le pape vendredi pour une réunion beaucoup plus publique que le Vatican prévoit de diffuser en direct sur son site Web.

Taylor Behn-Tsakoza, un représentant des jeunes de la Première Nation de Fort Nelson en Colombie-Britannique, a déclaré qu’il était capital d’être réellement à Rome, d’autant plus que les dates initiales de la délégation en décembre ont été retardées en raison de la pandémie de COVID-19.

Elle a dit que les conversations qu’elle a partagées avec les survivants pendant le voyage l’ont laissée humble.

“C’est leur force et leur persévérance, la raison pour laquelle nous sommes ici”, a-t-elle déclaré.

Environ 170 personnes participent au voyage vers le Vatican. Au-delà des délégués officiels, il y a des membres de la famille et d’autres pour apporter leur soutien. Il y a aussi du personnel pour l’Assemblée des Premières nations, le Ralliement national des Métis et l’Inuit Tapiriit Kanatami.

La Conférence des évêques catholiques du Canada a organisé la délégation et comptera une poignée d’évêques présents.

Au cours de la semaine, les délégués pourront également visiter les musées du Vatican, voir des collections d’art indigène et visiter Assise, le lieu de naissance de saint François, l’un des saints patrons les plus célèbres d’Italie.

Le thème de la délégation est Marcher ensemble vers la guérison et la réconciliation. Chaque groupe autochtone aura une réunion privée d’une heure avec le pape et ils ont exprimé différentes intentions sur ce qu’ils feront de ce temps.

Mais ils ont tous partagé leur attente que François s’engage à présenter des excuses pour le rôle de l’Église catholique dans les pensionnats. Le Vatican, pour sa part, a déclaré que le pape était ouvert à une visite au Canada.

Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 27 mars 2022.

Articles similaires