Einride va exploiter ses pods autonomes sans cabine sur les routes publiques américaines – TechCrunch

Einride, la startup suédoise qui souhaite électrifier l’industrie du fret autonome, commencera cette année à exploiter ses pods autonomes spécialement conçus sur les routes publiques aux États-Unis dans le cadre d’un partenariat existant avec General Electric Appliances (GEA).

Les nacelles d’Einride sont construites sans cabine avant pour un opérateur de sécurité humaine, qui, selon la société, a besoin de l’approbation de la National Highway Traffic Safety Association (NHTSA) pour pouvoir fonctionner sur les routes publiques.

“D’autres entreprises modernisent des camions existants pour devenir autonomes, mais nous faisons le contraire”, a déclaré Robert Falck, PDG et fondateur d’Einride, à TechCrunch. “Nous construisons une toute nouvelle façon de faire de l’expédition autonome à partir de zéro, ce qui se traduit par ce nouveau type de conception et de fonctionnalité de véhicule.”

Bien qu’il existe aujourd’hui un certain nombre d’entreprises de camionnage autonomes qui gèrent du fret aux États-Unis, il est vrai que toutes sont actuellement basées sur des camions existants, et presque aucune d’entre elles n’est électrique.

Einride affirme que cette étape marque la première fois qu’un camion électrique autonome spécialement conçu a reçu l’autorisation de circuler sur les routes publiques, cependant, cela rappelle la société de véhicules autonomes Demande de Nuro 2020 pour une exemption temporaire de certaines exigences standard des véhicules à basse vitesse. Les véhicules de Nuro, qui livrent de la nourriture et des produits d’épicerie en utilisant les routes publiques, sont également construits sans espace pour un conducteur ou des passagers. L’entreprise avait donc besoin de l’approbation de la NHTSA pour utiliser un nouveau type de véhicule qui n’est pas construit avec certaines caractéristiques centrées sur l’humain, comme des rétroviseurs ou un pare-brise. Vraisemblablement, l’approbation d’Einride est de nature similaire, mais la société ne confirmerait pas avec TechCrunch. La NHTSA n’a pas non plus été en mesure de le confirmer à TechCrunch, malgré de multiples tentatives de contact.

Einride a déclaré que l’approbation était conditionnelle au respect par l’entreprise d’un emplacement et d’un calendrier définis – le module d’Einride fonctionnera sur un tronçon de route à trafic mixte d’un kilomètre de long entre une usine GEA et un entrepôt à Selmer, Tennessee, à partir du troisième trimestre 2022. Einride pilote ses modules avec GEA depuis novembre 2021 dans l’entrepôt clôturé de l’entreprise à Louisville, période pendant laquelle Einride a testé le métal de sa technologie dans une installation fermée avec des itinéraires prédéterminés et un environnement contrôlé.

“Ce nouveau pilote nous emmènera sur les routes publiques pour la première fois aux États-Unis, permettant des expéditions courtes sur des routes qui utilisent des routes publiques ainsi que des zones clôturées”, a déclaré Falck, notant que la nacelle fonctionnera entre un entrepôt clôturé et public routes. “Ce que nous construisons avec ces différents pilotes est une analyse de rentabilisation claire de la manière dont nos pods Einride peuvent prendre en charge la commercialisation pour les clients, dans une variété d’environnements.”

Au cours du projet pilote initial de deux semaines, la nacelle transportera des marchandises et se coordonnera avec les équipes des entrepôts pour le chargement et le déchargement. Un opérateur de pod à distance, qui, selon Einride, est essentiel pour aider le modèle commercial de l’entreprise à devenir évolutif à l’avenir, surveillera les opérations et assistera ou guidera en cas de besoin pendant les opérations critiques à faible vitesse, selon l’entreprise. Par exemple, l’opérateur à distance peut aider le véhicule à reculer vers un quai ou à attendre que les travailleurs déchargent la nacelle. Einride dit que le véhicule peut fonctionner de manière autonome dans la plupart des autres situations.

On ne sait pas combien de courses le pod fera chaque jour, mais selon les limites de son approbation avec la NHTSA, le pod d’Einride ne fonctionnera que pendant les heures de clarté en semaine, et il évitera les conditions météorologiques et routières défavorables comme les fortes pluies, neige, brouillard , de la grêle ou des températures inférieures à 0 degré Fahrenheit. Le pod a cependant la capacité de fonctionner dans de telles conditions grâce au lidar et aux caméras, a déclaré la société.

Einride étend également sa présence aux États-Unis grâce à son partenariat avec la société de lait à base d’avoine Oatly. Les deux ont élargi leur partenariat plus tôt ce mois-ci pour électrifier la flotte nord-américaine d’Oatly avec cinq des camions électriques connectés de classe 8 d’Einride. En février, Einride aurait commandé 200 camions électriques à BYD à utiliser aux États-Unis


Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 + dix-neuf =

Voir Aussi
Fermer