News

Facebook et Instagram mettent fin à la suspension de Trump des plateformes

Les comptes Facebook et Instagram de l’ancien président Donald Trump sont rétablis, a annoncé mercredi le géant des médias sociaux Meta – un peu plus de deux ans après avoir été suspendu des plateformes pour des messages incendiaires lors de l’émeute du 6 janvier au Capitole.

Nick Clegg, président des affaires mondiales chez Meta, qui possède Facebook et Instagram, a déclaré que les comptes de Trump seront rétablis “dans les semaines à venir” et seront accompagnés de “nouveaux garde-fous en place pour dissuader les récidives”.

Ces garde-corps comprendront « des sanctions aggravées en cas de récidive – des sanctions qui s’appliqueront à d’autres personnalités publiques dont les comptes sont rétablis à la suite de suspensions liées à des troubles civils en vertu de notre protocole mis à jour. Dans le cas où M. Trump publierait d’autres contenus violants, le contenu sera supprimé et il sera suspendu entre un mois et deux ans, selon la gravité de la violation », a déclaré Clegg sur le site Web de la société.

Trump a célébré l’annonce sur sa plateforme de médias sociaux Truth Social.

“FACEBOOK, qui a perdu des milliards de dollars depuis qu’il a ‘déplateformé’ votre président préféré, moi, vient d’annoncer qu’il rétablit mon compte. Une telle chose ne devrait plus jamais arriver à un président en exercice, ou à toute autre personne qui ne mérite pas de représailles ! il a écrit.

La décision de Meta intervient des semaines après le délai que Facebook s’est donné pour réévaluer la décision de 2021, et peu de temps après que les républicains – dont beaucoup ont critiqué la décision de Facebook – ont repris le contrôle de la Chambre des représentants.

Le chef de la minorité de l’époque – et maintenant président de la Chambre – Kevin McCarthy a promis de “contrôler le pouvoir des grandes technologies sur notre discours” après que Facebook a annoncé la durée de la suspension de Trump en 2021.

La campagne présidentielle de Trump a officiellement demandé au géant des médias sociaux de permettre à Trump de revenir sur la plate-forme au début du mois.

“Nous pensons que l’interdiction du compte du président Trump sur Facebook a considérablement déformé et inhibé le discours public”, a écrit la campagne de Trump dans sa lettre du 17 janvier à Meta, selon une copie de la lettre examinée par NBC News.

Le président Donald Trump utilise son téléphone portable dans la salle à manger d’État de la Maison Blanche à Washington, DC, le 18 juin 2020.Saul Loeb / AFP via le fichier Getty Images

Un conseiller de Trump, qui s’est entretenu avec NBC plus tôt ce mois-ci sous couvert d’anonymat, a déclaré que la campagne de l’ancien président était prête à se tourner vers ses alliés à la Chambre pour faire pression sur Facebook si nécessaire.

“Si Facebook veut avoir ce combat, très bien, mais la Chambre est un levier, et garder Trump hors de Facebook a juste l’air politique”, a déclaré le conseiller.

Facebook a annoncé en juin 2021 qu’il interdisait Trump de Facebook et d’Instagram jusqu’en janvier 2023 au moins pour une “violation grave de nos règles” découlant de son rôle dans l’émeute du 6 janvier.

Les comptes ont été suspendus pour la première fois après que Trump a offert des mots chaleureux aux émeutiers dans une paire de messages tout en leur demandant de rentrer chez eux, les qualifiant de “très spéciaux” et de “grands patriotes”.

«Ce sont les choses et les événements qui se produisent lorsqu’une victoire électorale sacrée écrasante est si brutalement dépouillée de grands patriotes qui ont été injustement traités pendant si longtemps. Rentrez chez vous avec amour en paix. Souviens-toi de ce jour pour toujours !” dit-il dans l’un des messages.

L’interdiction devait initialement durer 24 heures, mais a été prolongée jusqu’à la fin de son mandat par le cofondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, qui a déclaré que «les risques de permettre au président de continuer à utiliser notre service pendant cette période sont tout simplement trop grands. ”

“Par conséquent, nous prolongeons le blocage que nous avons placé sur ses comptes Facebook et Instagram indéfiniment et pour au moins les deux prochaines semaines jusqu’à ce que la transition pacifique du pouvoir soit terminée”, a écrit Zuckerberg.

Le conseil de surveillance quasi indépendant de l’entreprise a déclaré plus tard que le site avait fait ce qu’il fallait en interdisant Trump, mais a également constaté qu’il s’était écarté de manière inappropriée de ses sanctions normales lorsqu’il avait rendu l’interdiction indéfinie.

Clegg a annoncé plus tard que l’interdiction durerait au moins jusqu’en janvier de cette année.

«À la fin de cette période, nous nous tournerons vers des experts pour évaluer si le risque pour la sécurité publique a diminué. Nous évaluerons les facteurs externes, y compris les cas de violence, les restrictions aux rassemblements pacifiques et d’autres marqueurs de troubles civils. Si nous déterminons qu’il existe toujours un risque sérieux pour la sécurité publique, nous prolongerons la restriction pour une période déterminée et continuerons à réévaluer jusqu’à ce que ce risque ait diminué », a-t-il déclaré en juin 2021.


Source link

Articles similaires