Tech

Facebook et Instagram vont lever la suspension de Trump

La société mère de Facebook, Meta, a déclaré mercredi qu’elle permettrait à l’ancien président américain Donald Trump de revenir sur la plateforme de médias sociaux dans les semaines à venir.

Cette décision controversée donne à Trump, qui a annoncé l’année dernière qu’il se présente à la présidence en 2024, un autre mégaphone en ligne. Facebook, Instagram et d’autres réseaux sociaux ont expulsé Trump de leurs plateformes après l’attaque meurtrière du Capitole américain le 6 janvier 2021, par crainte que ses remarques n’incitent à de nouvelles violences.

Un conseil de surveillance chargé d’examiner les décisions de contenu de Meta a ensuite confirmé la décision, mais a déclaré qu’il n’était pas “approprié” pour Facebook d’imposer une suspension “indéfinie”. Le géant des médias sociaux a déclaré Trump resterait suspendu jusqu’au 7 janvier 2023 au moins. Pour prendre une décision concernant le compte de Trump, Facebook a travaillé avec des experts pour déterminer si les menaces à la sécurité publique avaient diminué.

“Notre détermination est que le risque a suffisamment reculé et que nous devons donc respecter le calendrier de deux ans que nous avons fixé”, a déclaré le président des affaires mondiales de Meta, Nick Clegg, dans un article de blog. “En tant que tel, nous rétablirons les comptes Facebook et Instagram de M. Trump dans les semaines à venir.” Clegg a ajouté que Meta mettra en place “de nouveaux garde-corps”, affirmant que Trump fera face à “des sanctions plus lourdes pour les récidives”.

Si Trump publie un contenu qui enfreint les règles de la plate-forme, a déclaré Meta, la société supprimera le contenu et Trump sera suspendu entre un mois et deux ans. La durée de la suspension dépend de la gravité des violations des règles.

“Le public devrait pouvoir entendre ce que disent leurs politiciens – le bon, le mauvais et le laid – afin qu’ils puissent faire des choix éclairés dans les urnes”, a déclaré Clegg. “Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de limites à ce que les gens peuvent dire sur notre plateforme.”

Twitter a également rétabli le compte de Trump, en novembre, à la suite du rachat de l’entreprise par le milliardaire Elon Musk. Trump, cependant, a déclaré qu’il prévoyait de rester sur Truth Social, une plate-forme qu’il a aidé à créer l’année dernière. L’homme politique a accepté de publier son contenu sur Truth Social six heures avant de le faire sur d’autres sites, comme le montre un dossier déposé l’année dernière auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis.

Le suivi de Trump sur Truth Social traîne toujours derrière son public sur Facebook, Instagram et Twitter. Trump compte 87,8 millions d’abonnés sur Twitter, contre 4,78 millions d’abonnés sur Truth Social. Il compte 34 millions de followers sur Facebook et 23,3 millions de followers sur Instagram.


Source link

Articles similaires