Farrah Abraham accusée de batterie et risque un an de prison pour cette prétendue gifle d’un agent de sécurité !

Ancien Maman ado étoile Farrah Abraham fait face à de graves conséquences juridiques pour une poussière à la mi-janvier à l’extérieur d’un hotspot de la région de Los Angeles dans laquelle elle aurait frappé un agent de sécurité.

Comme nous l’avons signalé en janvier, l’ex-MTV star a été impliquée dans une bagarre à Dossiers de grand maître à Hollywood, où le joueur de 31 ans traînait avec des copains. Selon des témoignages oculaires sur les lieux, Farrah aurait été invitée à quitter le club après un incident apparent à l’intérieur. Elle a refusé, et lors de la prétendue altercation qui a suivi, au cours de laquelle elle a été détenue de force, l’ancienne star de télé-réalité est accusée d’avoir giflé un agent de sécurité sur place.

Les flics n’ont pas été immédiatement envoyés au club, mais les ambulanciers ont été appelés. Après leur arrivée, les tensions se sont suffisamment intensifiées pour que le LAPD ait finalement répondu et s’est impliqué. Farrah a été placée en garde à vue à l’époque, bien qu’elle n’ait initialement été accusée de rien. Maintenant, cela semble avoir changé.

Sur le même sujet : Farrah défend sa décision d’autoriser sa fille de 13 ans à se faire percer le septum !

Selon En contactet confirmé plus tard par Le soleil, Farrah a été officiellement inculpée de voies de fait par les autorités de Los Angeles le 2 juin en lien avec l’incident de janvier. L’ancienne starlette de MTV risque désormais jusqu’à un an de prison et une amende de 2 000 dollars si elle est reconnue coupable du crime présumé.

Un tribunal de Los Angeles a en outre confirmé avec Le soleil que la mise en accusation de Farrah est ce jeudi. Fait intéressant, même si le point de vente aurait reçu une confirmation directement du tribunal lui-même, les avocats de Farrah toujours insister sur le fait qu'”aucune accusation” n’a été portée contre la star controversée, et qu’elle est “en fait” la victime de la situation – une conviction qu’elle a clairement exprimée sur les réseaux sociaux.

L’avocat d’Abraham Dario C. Gomez a publié une déclaration à l’agence de presse cette semaine, niant curieusement même l’existence d’accusations contre son client :

“Le cabinet d’avocats de Dario C. Gomez, Esq., Au nom de notre cliente, Mme Farrah Abraham, souhaite préciser qu’aucune accusation n’a été portée à ce jour contre Mme Abraham en relation avec l’incident survenu chez Grandmaster Records. le 15 janvier 2022. C’est parce que Mme Abraham n’a commis aucun crime et qu’elle est, en fait, la victime de tout cela.

Gomez a poursuivi en ajoutant que le bureau juridique “enquêtait actuellement sur l’incident” alors qu’il tentait d’obtenir des faits sur l’affaire :

«Notre bureau enquête actuellement sur l’incident et est en train de poursuivre tous les recours disponibles pour Mme Abraham pour les dommages physiques et émotionnels que notre client a subis à la suite de cet incident malheureux. Ce bureau s’est engagé à lutter pour la justice non seulement pour Mme Abraham, mais pour tous nos clients, et nous sommes convaincus que la vérité sera révélée et que Mme Abraham recevra la justice qu’elle mérite à juste titre.

Tard mercredi après-midi, Farrah l’a emmenée Instagram Histoires pour partager à nouveau la première déclaration publique de Gomez et ajouter la sienne.

Elle a écrit:

“Avis légal : je ne serai plus harcelé [sic] à propos de l’horrible battue [sic] clairement vu sur la vidéo et les photos, mes médecins doivent me réhabiliter des activités illégales du personnel de sécurité abusant de leurs uniformes et m’attaquant hors de la propriété contre ma volonté. Pour mon état mental, je ne m’engagerai plus sur les ordres de mon médecin car j’ai dû déménager et me rendre dans un centre de traumatologie à partir de là.

Voici ce message complet :

Farrah a publié sa nouvelle déclaration mercredi sur les accusations portées contre elle IG Stories. / (c) Farrah Abraham/Instagram

Eh bien.

Sur le même sujet : Farrah coupe les ponts avec “Teen Mom” ​​après le contrecoup raciste du combat de la Réunion !

L’incident s’est avéré difficile pour Farrah, qui a affirmé par la suite qu’elle était “suicidaire” dans les jours suivants. À l’époque, elle a claqué le hotspot sur Instagrampubliant à un moment donné sur l’application que les membres du personnel du club “devraient être en prison” et ajoutant :

“Quelle horrible expérience culinaire d’être battue et agressée par votre personnel. Un tel environnement dangereux et dérangeant. Le personnel attaque encore une fois un client payant et me retient contre ma volonté et me blesse. Le seul 1 sur 3, la violence faite aux femmes doit cesser.

Farrah a déjà été chargée de batterie au moins une fois. En 2018, elle aurait frappé un employé dans un salon de Beverly Hills, entraînant son bannissement à vie de cet établissement et des accusations de coups et blessures et de résistance à l’arrestation.

L’ex-star de télé-réalité a accepté un accord de plaidoyer dans cette affaire et a finalement purgé deux ans de probation et cinq jours de travail communautaire, tout en complétant 12 heures de gestion de la colère. Ce record précédent affectera-t-il ce qui se passe avec cette charge ? Je suppose que nous le saurons bien assez tôt…

[Image via Farrah Abraham/YouTube/Instagram]


Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 × deux =