Il y a deux partis républicains

New York Times : « C’est une vaste simplification excessive, bien sûr. Les sondeurs républicains sont connus pour trier les électeurs du GOP en sept catégories ou plus, allant des chrétiens engagés aux types pro-entreprises aux spongieux jamais-Trumpers.

«Mais lorsqu’il s’agit de choisir des côtés dans les primaires, une scission se creuse. Il y a le parti national, dirigé par Donald Trump en Floride et Kevin McCarthy, le meilleur républicain de la Chambre, avec Mitch McConnell, le chef de la majorité au Sénat, basculant entre ennemi et allié selon l’occasion.

“Et puis il y a le GOP qui est enraciné dans le pouvoir de l’État, dirigé par un noyau de gouverneurs pragmatiques, souvent moins purs et durs, qui représentent des États aussi différents que l’Arizona à tendance libertaire et le Massachusetts au bleu profond.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-neuf + cinq =