Jean-Luc Martinez : L’ancien président du Louvre inculpé pour trafic présumé d’antiquités | Nouvelles du monde

L’ancien président du musée du Louvre en France a été inculpé pour trafic présumé d’antiquités.

Les charges préliminaires contre Jean-Luc Martinez portent sur des accusations de blanchiment et d’escroquerie alors qu’il était à la tête de la célèbre institution parisienne.

La police l’a inculpé mercredi de “complicité d’escroquerie organisée” et de blanchiment d’argent.

Deux de ses anciens collègues du département des antiquités égyptiennes du Louvre ont également été placés en garde à vue cette semaine, mais relâchés sans inculpation.

Le parquet de Paris n’a pas confirmé les informations des médias français selon lesquelles les trois hommes étaient soupçonnés d’avoir participé à un trafic de pièces patrimoniales inestimables.

Selon le journal Le Canard Enchaine, les enquêteurs cherchaient à savoir si M. Martinez “fermait les yeux” sur de faux certificats de provenance pour cinq antiquités égyptiennes pour des dizaines de millions d’euros.

Image:
Le Louvre est l’une des principales attractions de Paris

M. Martinez a démissionné l’an dernier de la présidence du Louvre, poste qu’il occupait depuis 2013.

Il est aujourd’hui ambassadeur de la coopération internationale dans le domaine du patrimoine, tandis que l’actuelle présidente du musée est Laurence de Cars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 × cinq =