Divertissement

John Leguizamo indigné par le non-latino James Franco dans le rôle de Fidel Castro – Date limite

John Leguizamo pense que le casting de James Franco en tant que leader de la révolution cubaine Fidel Castro n’est pas bueno.

Ce n’est «pas bon», pour ceux d’entre vous qui ne sont pas latinos. Comme Franco.

Date limite a annoncé en exclusivité plus tôt cette semaine que Franco, 44 ​​ans, jouera Castro dans le film indépendant Aline de Cuba. Cela a engendré une éruption Instagram aujourd’hui de Lequizamo, qui s’est insurgé contre le fait d’avoir un acteur non latino dans le rôle.

« Comment cela se passe-t-il encore ? Comment Hollywood nous exclut-il mais vole-t-il également nos récits ? Fini l’appropriation Hollywood et les streamers ! Boycotter! Ce F’d up! De plus, une histoire vraiment difficile à raconter sans agrandissement, ce qui serait faux ! »

Il a ajouté : “Je n’ai pas de problème avec Franco mais ce n’est pas un latino !”

Ses commentaires ont touché un nerf, attirant 10 000 likes, dont de nouveaux La vue coanimatrice Ana Navarro, qui a déclaré qu’elle se joindrait à un boycott du film.

“J’aimerais penser qu’aucun acteur latino digne de ce nom ne s’engagerait pour jouer et magnifier un dictateur meurtrier qui a terrorisé le peuple cubain pendant six décennies”, a écrit Navarro. “Pour les deux raisons que vous avez articulées, je vous rejoins dans le boycott.”

Franco, deux fois lauréat du Golden Globe, fera équipe avec Mía Maestro, lauréate du prix Imagen, qui incarne Natalia “Naty” Revuelta, la mondaine d’origine cubaine avec laquelle il entretient une histoire d’amour passionnée.

Mia Maestro
Unité Production Publicité/Gabriel Machado

Ils rejoignent l’actrice annoncée précédemment Ana Villafañe qui incarne Alina Fernandez, alias la fille de Castro.

Le scénario du scribe nominé aux Oscars Jose Rivera (Les journaux de moto) et Nilo Cruz, lauréat du prix Pulitzer, suit l’histoire vraie d’un exilé cubain devenu défenseur des droits sociaux,

Le film est entièrement tourné sur place dans et autour de Carthagène et de Bogota, avec l’architecture et le design espagnols coloniaux de la Colombie jouant pour la Havane de l’ère Castro, à Cuba. Les caméras tournent le 15 août.




Source link

Articles similaires