Guide Auto

Jorge Martin s’empare de la pole du Qatar avec Marc Marquez également au premier rang

Le spécialiste des qualifications Jorge Martin a décroché la pole position pour l’ouverture de la saison MotoGP au Qatar en signant le meilleur temps lors de la dernière séance samedi.

L’Espagnol, sur une Pramac Ducati, a été rejoint au premier rang par l’Italien Enea Bastianini pour Gresini, qui est passé aux motos Ducati cette saison, et le sextuple champion du monde Marc Marquez de Honda.

Martin a décroché quatre pole positions l’an dernier lors de sa première saison en MotoGP.

“Je me sens bien d’être toujours en pole position”, a-t-il déclaré. “Mais je ne suis pas satisfait à 100% car je manque un peu de rythme de course.”

Bastianini s’est frayé un chemin vers la première ligne pour la première fois à ce niveau avec un tour qui s’est terminé après la fin du temps de qualification.

Marquez, qui a la réputation de choisir la bonne roue pour suivre les qualifications, a fait une sortie rapide des stands afin de pouvoir suivre Francesco Bagnaia de Ducati autour de la piste pour une dernière inclinaison à un temps rapide.

Alors que le vent soufflait de la poussière et du sable sur la piste, la stratégie a fonctionné.

“Avec ce vent, il était important de prendre quelqu’un comme référence et c’est ce que j’ai fait”, a-t-il déclaré. “Nous partons en première ligne. C’est samedi. C’est important. Mais demain, c’est la course.”

Marquez a raté le début de la saison dernière en réhabilitant toujours un bras droit gravement cassé et a raté la fin de la campagne avec une double vision.

“Si je suis ici, je vais bien”, a-t-il déclaré avant les qualifications.

“Je vais bien mieux que l’année dernière quand j’étais sur le canapé”, a-t-il déclaré à Marquez sur la chaîne de télévision britannique BT.

« J’arrive à un niveau acceptable. Nous verrons à la distance de course”, a-t-il déclaré, ajoutant qu’il n’avait pas pu faire de longues séances d’entraînement pendant la fin de saison.

Marquez réaliste sur les objectifs de la saison

Marquez semblait déchiré entre déclarer qu’il défierait pour un autre championnat et gérer les attentes, notamment les siennes.

“Je veux me battre pour le titre, je ne peux pas mentir”, a-t-il déclaré, mais il a ajouté : “Cette course au Qatar, je sais que je n’ai pas la performance ou que je n’ai pas le niveau ou que ce n’est pas le bon moment pour gagner… mais on ne sait jamais, on verra.”

« Il y a 21 courses. C’est une longue saison. On verra.”

Le champion en titre Fabio Quartararo partira dimanche en 11e position, une ligne derrière son plus proche rival de la saison dernière, l’Italien Bagnaia, qui occupe la neuvième place.

Quartararo ne s’est faufilé dans la dernière séance qu’après avoir été contraint de participer aux premières qualifications et de terminer deuxième plus rapide pour s’emparer de la dernière place de la fusillade à 12 coureurs pour la pole position.

Le champion a toujours été rapide jusqu’au sprint pour l’arrivée le long de la première partie de la ligne droite principale de 1,068 km sortant du dernier virage.

Avant les qualifications, Quartararo se plaignait à nouveau du manque de vitesse de pointe de la Yamaha.

“Ma grande demande était d’augmenter la vitesse de pointe. Malheureusement, nous n’avons pas pu le faire. Voyons si nous pouvons faire un petit pas”, a-t-il déclaré, ajoutant qu’il était globalement “satisfait” de la moto.

Les Suzuki, qui avaient dominé les essais, ont connu une qualification décevante.

L’Espagnol Joan Mir a terminé huitième et son compatriote Alex Rins n’a été que 10e sur 24.

En Moto2 et Moto3, les premières poles de la saison sont revenues à l’Italien Celestino Vietti (Kalex) et à l’Espagnol Izan Guevara (GASGAS).

Comme de nombreuses instances sportives depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine, le MotoGP affiche la mention « Unis pour la paix » lors de ses retransmissions télévisées.

Plusieurs coureurs portent également un autocollant “Give peace a chance” sur leur casque.

Le GP est le premier d’une saison record de 21 courses qui culminera à Valence, en Espagne, le 6 novembre.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les mises à jour en direct des élections à l’Assemblée ici.

Articles similaires