DivertissementSports

Juliette Binoche, Marion Cotillard, Isabelle Huppert Coupent les cheveux dans une vidéo montrant la solidarité avec les femmes iraniennes – Date limite

Plus de 50 artistes féminines françaises du monde du cinéma et de la musique se sont symboliquement coupées les cheveux dans une campagne vidéo montrant leur soutien aux manifestations en cours en Iran appelant à plus de liberté pour les femmes après la mort de Mahsa Amini, 22 ans.

Les actrices françaises Isabelle Adjani, Bérénice Bejo, Juliette Binoche, Laure Calamy, Marion Cotillard, Julie Gayet, Charlotte Gainsbourg, Isabelle Huppert et Alexandra Lamy étaient parmi celles qui partageaient des images d’elles-mêmes se coupant les cheveux.

Amini est décédée en garde à vue le 16 septembre après avoir été arrêtée pour ne pas avoir porté correctement son hijab conformément aux lois religieuses strictes du pays et avoir laissé s’échapper quelques mèches de cheveux.

La police affirme qu’elle est décédée d’une crise cardiaque, mais des témoins oculaires et des personnes détenues avec la jeune femme ont déclaré qu’elle avait été sévèrement battue.

Des femmes du monde entier ont coupé une mèche de cheveux et publié l’acte sur les réseaux sociaux du monde entier ces derniers jours en signe de solidarité envers les femmes iraniennes.

La vidéo, hashtag #HairForFreedom, a été publiée sur Instagram tôt mercredi matin.

Binoche lance la vidéo, tenant ses cheveux en l’air, puis en coupant un gros morceau, déclarant “Pour la liberté” en anglais.

Une version persane de la chanson italienne de résistance antifasciste “Bella Ciao” de l’artiste iranienne Gandom, devenue virale la semaine dernière, joue en toile de fond.

La vidéo se termine par une image de l’artiste et réalisatrice franco-iranienne Marjane Satrapi, qui a abordé la question des droits des femmes en Iran dans son roman graphique primé et son adaptation de long métrage. Persépolis.

« Depuis la mort de Mahsa le 16 septembre, le peuple iranien, dirigé par des femmes, proteste au péril de sa vie. Ces personnes n’espèrent que l’accès aux libertés les plus essentielles. Ces femmes, ces hommes demandent notre soutien », lit-on dans un communiqué accompagnant la vidéo.

« Leur courage et leur dignité nous obligent [to act]. Il est impossible de ne pas dénoncer encore et encore cette terrible répression. Il y a eu des dizaines de morts, dont des enfants. Les arrestations viennent grossir le nombre de prisonniers déjà détenus illégalement et trop souvent torturés. Nous avons décidé de répondre à l’appel qui nous a été lancé en coupant certaines de ces serrures.

L’initiative a été initiée par l’avocat international des droits de l’homme Richard Sedillot en coopération avec les meilleurs avocats français Julie Couturier et Christiane Feral Schuhl.

La campagne vidéo fait suite à une lettre ouverte signée mardi par plus de 1 000 personnalités du monde du cinéma français soutenant les manifestations en Iran.

Parmi les signataires figuraient les réalisateurs Catherine Corsini, Alice Diop, Audrey Diwan, Julia Ducournau, Eva Husson, Alice Winocour, Rebecca Zlotowski, Jacques Audiard, Nicolas Bedos, Bertrand Bonello, Dany Boon ainsi que le délégué général de Cannes Thierry Frémaux et des personnalités du secteur telles que Hengameh Panahi. , Vincent Maraval et Alexandre Mallet-Guy.

Articles similaires