Khloé Kardashian discute des échecs du montage, évite les paparazzi et plus alors qu’elle prend les ailes de la mort “Hot Ones”

Khloé Kardashian est la dernière célébrité à relever le défi “Hot Ones” Wings Of Death.

La star de la télé-réalité est interrogée sur les échecs du montage, sur l’évitement des paparazzis, et plus encore pendant le chat, disant qu’elle peut désormais repérer si quelque chose à l’écran est faux : “Je peux dire quand du son a été inséré s’ils ont besoin de reprendre le son… si un appel téléphonique est truqué.

«Ce n’est pas que ces choses ne se sont pas produites, mais parfois ils n’ont pas capté l’audio, parfois les micros se sont éteints…. Je comprends donc qu’une grande partie de cela pourrait être vraiment comme ça, mais ils pourraient avoir à refaire certaines choses ou à faire la transition vers des choses. Je sais même que certaines pages, comptes de fans, trouveront… s’ils voient un problème d’édition ou quelque chose comme ça. Cela pourrait donc être super mineur, mais je suis vraiment conscient de ces choses.

LIRE LA SUITE: Khloé Kardashian serait en couple avec un investisseur mystérieux en capital-investissement, suite aux rumeurs d’un nouveau joueur de la NBA Beau

Les commentaires de Kardashian interviennent après que les fans ont appelé “The Kardashians” pour avoir apparemment simulé certaines scènes de la saison 1. Ils ont compris le fait que la tragédie d’Astroworld en novembre, au cours de laquelle huit personnes sont mortes dans un écrasement de foule alors que Travis Scott jouait, était absent de l’intégralité de la saison. Deux autres personnes sont mortes dans les jours qui ont suivi le festival.

Les fans ont également relevé d’autres choses qui ne correspondaient pas à la chronologie des Kardashian.

Ailleurs dans le chat «Hot Ones», Kardashian a parlé de ses tactiques d’évasion des paparazzi: «Mes sœurs et moi avons porté des prothèses [one time]. Nous avons eu une enfance sans caméras et [my little sisters] pas nécessairement, donc parfois ils se demandent toujours « et si »… Alors on a continué comme un tour bus type TMZ et personne ne savait qui on était au début et ils ont commencé à comprendre. Parce que nous parlions avec des accents et qu’ils n’étaient pas solides.

«Nous avons soufflé notre propre couverture. Ce truc est amusant mais c’est beaucoup de travail. J’essaie juste d’éviter de les voir autant que possible.

AUSSI: Khloe Kardashian applaudit aux rumeurs selon lesquelles elle a commencé à sortir après le scandale de tricherie de Tristan Thompson

Le fondateur de Good American a ajouté, lorsqu’on lui a demandé comment les célébrités sont traitées dans les médias et ce qui a le plus changé au cours des 15 dernières années : « J’aimais vraiment faire des interviews et je pense que c’est amusant. Quelqu’un pourrait me poser des questions qu’on ne vous a jamais posées auparavant et c’est excitant…. C’est la suite de ce qui va arriver.

« Qui va hacher ça et en faire quelque chose qu’il n’était pas censé être ? Et je pense que ça enlève juste le plaisir. Cela prend la liberté de parler de manière si conversationnelle et innocente et cela le rend si réfléchi et prémédité. Je n’aime pas trop réfléchir. Je veux juste avoir un flux naturel et profiter de la conversation.

Découvrez comment Kardashian gère la chaleur dans le clip ci-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre + seize =