Politique

Kyiv reproche à Macron d’avoir suggéré des garanties de sécurité pour Moscou – POLITICO

Les responsables ukrainiens ont rejeté l’idée suggérée par le président français Emmanuel Macron selon laquelle l’Occident devrait réfléchir à la manière de répondre à la demande de garanties de sécurité de la Russie si Moscou accepte les négociations sur la fin de la guerre de neuf mois de Vladimir Poutine en Ukraine.

Dimanche, Oleksiy Danilov, secrétaire du Conseil ukrainien de la sécurité nationale et de la défense, a mis en cause la fourniture de garanties de sécurité « à un État terroriste et meurtrier ».

« Au lieu de Nuremberg — signer un accord avec [Russia] et serrer la main ? Danilov tweeté, faisant référence aux procès des criminels de guerre nazis après la Seconde Guerre mondiale. “Le sang ukrainien sur les mains de Poutine ne dérangera pas les affaires comme d’habitude?” il a écrit.

Il répondait à une interview télévisée publiée samedi dans laquelle Macron a déclaré que l’Europe devrait discuter “comment donner des garanties à la Russie le jour où elle reviendra à la table des négociations” sur la guerre en Ukraine.

“L’un des points essentiels que nous devons aborder – comme le président Poutine l’a toujours dit – est la crainte que l’OTAN ne se présente à ses portes et le déploiement d’armes qui pourraient menacer la Russie”, a déclaré Macron.

Danilov a déclaré qu’il croyait qu’une Russie “dénucléarisée et démilitarisée” est “la meilleure garantie de paix pour l’Europe et le monde”.

Mykhailo Podolyak, conseiller au cabinet du président ukrainien Volodymyr Zelenskyy, a dit qu’au lieu de garanties au Kremlin, le monde a besoin de garanties de sécurité “des intentions barbares de la Russie post-Poutine”. Cependant, a-t-il écrit sur les réseaux sociaux, cela ne sera possible qu’après les tribunaux et les condamnations des auteurs de la guerre contre l’Ukraine ainsi que l’imposition de réparations.

Ce n’est pas la première rupture entre Kyiv et Paris sur d’éventuelles négociations avec le Kremlin. Zelenskyy a déclaré en mai que Macron avait demandé à l’Ukraine de faire des concessions sur sa souveraineté pour aider Poutine à sauver la face.

L’Elysée a rejeté les allégations de Zelenskyy à l’époque, soulignant que Macron n’avait jamais demandé de concessions à Zelenskyy.




Source link

Articles similaires