La Chine prévoit de compléter la station spatiale avec la dernière mission

10k Partager ceci

La Chine se prépare à lancer une nouvelle mission de trois personnes pour achever les travaux sur sa station spatiale permanente en orbite, a annoncé samedi l’Agence spatiale chinoise habitée.

L’équipage de Shenzhou 14 passera six mois sur la station de Tiangong, au cours desquels il supervisera l’ajout de deux modules de laboratoire pour rejoindre l’espace de vie principal de Tianhe qui a été lancé en avril 2021.

Leur vaisseau spatial doit décoller du centre de lancement de satellites de Jiuquan, au bord du désert de Gobi, dimanche matin, a indiqué l’agence.

Le commandant Chen Dong et ses collègues astronautes Liu Yang et Cai Xuzhe assembleront la structure à trois modules rejoignant le Tianhe existant avec Wentian et Mengtian, qui devraient arriver en juillet et octobre. Un autre cargo, le Tianzhou-3, reste amarré à la station.

Le programme spatial chinois a lancé son premier astronaute en orbite en 2003, faisant de la Chine le troisième pays à le faire seul après l’ex-Union soviétique et les États-Unis.

Il a fait atterrir des robots rovers sur la lune et en a placé un sur Mars l’année dernière. La Chine a également renvoyé des échantillons lunaires et les responsables ont discuté d’une éventuelle mission avec équipage sur la Lune.

Le programme spatial chinois est dirigé par la branche armée du Parti communiste au pouvoir, l’Armée populaire de libération, ce qui a incité les États-Unis à l’exclure de la Station spatiale internationale.

Chen, Liu et Cai seront rejoints à la fin de leur mission de trois à cinq jours par l’équipage du prochain Shenzhou 15, marquant la première fois que la station aura six personnes à bord.

10k Partager ceci


Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

12 + six =