La Finlande vote à une écrasante majorité pour rejoindre l’alliance militaire de l’OTAN – National

Le parlement finlandais a approuvé mardi à une écrasante majorité une proposition de demande d’adhésion à l’alliance militaire de l’OTAN dans un changement de politique historique provoqué par l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Le président Sauli Niinisto et le gouvernement ont officiellement décidé dimanche que la Finlande poserait sa candidature, mais la décision était en attente de l’approbation du parlement.

Lire la suite:

Sur les 200 législateurs, 188 ont voté pour et huit contre la candidature, a déclaré le président Matti Vanhanen.

Le ministre des Affaires étrangères Pekka Haavisto a déclaré que la décision n’était pas une raison de se réjouir car “il y a la guerre en Europe”.

“L’adhésion de la Finlande à l’OTAN ne changera pas notre pensée fondamentale selon laquelle nous chercherons toujours des solutions pacifiques et nous sommes une nation éprise de paix qui cherchera avant tout des solutions diplomatiques à chaque conflit”, a-t-il déclaré lors du débat.

L’histoire continue sous la publicité

Parmi les opposants à la candidature figuraient des législateurs de l’Alliance de gauche, qui fait partie de la coalition des cinq partis finlandais, parmi lesquels Markus Mustajarvi qui a contesté la décision avec une contre-proposition qui a abouti à son vote.


Cliquez pour lire la vidéo : 'Le chef de l'OTAN déclare que la Suède et la Finlande rejoignant l'alliance seraient un 'moment historique''







Le chef de l’OTAN déclare que la Suède et la Finlande rejoignant l’alliance seraient un “moment historique”


Le chef de l’OTAN déclare que la Suède et la Finlande rejoignant l’alliance seraient un “moment historique”

« Notre frontière deviendrait la frontière entre l’alliance militaire et la Russie. De nouvelles tensions ne seraient pas un risque uniquement pendant le processus de candidature, mais plutôt une condition nouvelle et permanente de notre politique étrangère et de sécurité », a-t-il déclaré.

Tôt mardi, la commission des affaires étrangères a décidé de se joindre à la direction de l’État en proposant au parlement que le pays nordique demande son adhésion.

«Ayant entendu un très grand nombre d’experts et ayant reçu les avis de 10 commissions (parlementaires), la commission des affaires étrangères est d’accord avec le gouvernement pour que la Finlande demande son adhésion à l’OTAN. Cette décision est unanime », a déclaré le président Jussi Halla-aho aux journalistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

9 + 2 =