Sports

La sélection de l’équipe espagnole de Luis Enrique reflète les joueurs qui correspondent à son système, pas les grands noms

D’abord vint la plate-forme d’échafaudage. Puis il y a eu l’écran géant. Maintenant, il y a aussi le talkie-walkie. Lorsque les joueurs espagnols se sont présentés à leur QG de Las Rozas cette semaine pour les deux derniers matchs avant la Coupe du monde cet hiver, Luis Enrique les a réunis dans le gymnase et leur a expliqué qu’ils trouveraient quelque chose de différent dans leur kit d’entraînement. Dans le dos du gilet, près de l’endroit où passe le GPS, il avait ajouté un petit haut-parleur, à travers lequel…

Articles similaires