Tech

La startup de comptabilité et de conformité financière basée à Dubaï, Wafeq, lève 3 millions de dollars • TechCrunch

En 2016, les États membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont signé l’accord sur la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ouvrant la voie à l’introduction d’un prélèvement général sur la consommation dans toute la région. Les Émirats arabes unis (EAU) et l’Arabie saoudite sont devenus les premiers États membres à adopter le traité en 2018, et sa mise en œuvre signifiait que pour la première fois les entreprises de ces territoires étaient tenues de déposer périodiquement des déclarations de TVA.

Nadim Alameddine, un résident des Émirats arabes unis, dit avoir immédiatement vu une opportunité dans le domaine de la comptabilité alors que les entreprises cherchaient à produire des déclarations comme l’exige la nouvelle loi. Cela l’a inspiré à lancer Wafeq en 2019, une startup qui offrait initialement des services de comptabilité et plus tard, en 2021, a lancé une solution SaaS de comptabilité et de facturation électronique évolutive axée sur les clients des Émirats arabes unis et d’Arabie saoudite.

Wafeq explore désormais de nouvelles opportunités de croissance en Égypte tout en doublant ses marchés existants à mesure que les entreprises se conforment à l’évolution des exigences comptables et financières. Les plans de croissance font suite à un financement de démarrage de 3 millions de dollars qu’il a obtenu dans le cadre d’un cycle dirigé par Raed Ventures et auquel Wamda Capital a participé.

“Il y a des changements réglementaires en cours en Arabie saoudite et en Égypte, et c’est ce sur quoi nous essayons de capitaliser en ce moment… nous doublons également nos marchés existants, où nous avons déjà une bonne traction”, a déclaré Alameddine à TechCrunch.

L’Égypte et l’Arabie saoudite exigent actuellement que les entreprises soient conformes à la facturation électronique, ce qui, selon lui, a entraîné une augmentation de la demande de logiciels de comptabilité, que Wafeq exploite via son produit d’entreprise (API).

Wafeq est un fournisseur agréé en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis (la facturation électronique n’y est pas encore obligatoire). La startup est également en train de demander l’approbation de l’administration fiscale égyptienne. Alameddine a déclaré que le pays d’Afrique du Nord offre d’énormes opportunités pour la startup car il abrite des millions de petites et moyennes entreprises.

Wafeq, basé à Dubaï, qui alimente la conformité comptable et financière des PME, lève un financement de démarrage de 3 millions de dollars

Wafeq affirme qu’il alimente la conformité comptable et financière des PME. Courtoisie d’image: Wafeq

Sa plate-forme comptable, d’autre part, permet aux clients de générer facilement leurs déclarations de TVA, de gérer les stocks, les paies, les factures et de suivre les dépenses. Il génère également des rapports financiers exploitables et des informations pour les entreprises.

“Nous nous positionnons comme un logiciel de comptabilité complet pour les PME et nous proposons trois plans différents pour les entreprises qui souhaitent envoyer des factures conformes, gérer leurs comptes fournisseurs ou celles qui recherchent une solution comptable complète comprenant la gestion des stocks et les services de paie”, a déclaré Alameddine.

Actuellement, plus de 630 000 factures sont créées chaque mois via sa plateforme, le total des montants mensuels facturés dépassant 117 millions de dollars. Ils s’attendent à ce que cela se développe énormément dans le sillage de ses plans de croissance.

Commentant l’accord, Talal Alasmari, l’associé fondateur de Raed Ventures a déclaré ; « Nous sommes ravis de soutenir Wafeq dans la résolution d’un problème qui touche des milliers d’entreprises de la région. La numérisation des pratiques comptables va véritablement transformer le fonctionnement des PME ici, en augmentant la transparence opérationnelle, en créant des gains d’efficacité et en contribuant à la croissance économique. »


Source link

Articles similaires