Sports

L’AIFF-CoA s’apprête à modifier la Constitution pour inclure les anciens footballeurs pour le développement du sport

La Fédération indienne de football cherche à adopter une approche inclusive avec une plus grande participation des anciens joueurs indiens au niveau de l’État, y compris le droit de vote aux élections.

Le conseil de cricket indien (BCCI) a déjà imposé le droit de vote aux élections de l’unité d’État pour ses anciens joueurs internationaux et il semble que l’organisme de football, sous l’égide de l’AIFF, pourrait suivre la même voie.

En fait, l’AIFF dans une circulaire a demandé des détails à tous les anciens internationaux indiens, qui ont disputé cinq matchs sous les couleurs nationales et se sont retirés du football actif pendant au moins deux ans.

A LIRE AUSSI: Regardez: Paul Pogba refuse de signer le maillot Manchester United du fan

«CoA envisage de prendre des dispositions pour que les anciens footballeurs du pays participent davantage au développement du football du pays. Dans la nouvelle constitution de l’AIFF, une disposition sera prise pour accueillir les anciens joueurs dans les associations de centre et d’État », ont indiqué des sources proches du développement.

Le CoA, dirigé par le juge Anil Dave (ancien juge, Cour suprême de l’Inde), le Dr SY Qureshi (ancien commissaire aux élections en chef) et Bhaskar Ganguly (ancien capitaine de football indien), a récemment rencontré le comité de sept membres, représentant les associations d’État de l’AIFF pour discuter de divers aspects et suggestions sur le projet de constitution.

Au cours de la réunion de deux heures, les représentants de la SA ont proposé plusieurs idées pour examen par le CoA. On apprend qu’au cours de la discussion, les associations d’État et le CoA ont décidé d’inclure davantage d’anciens footballeurs pour le développement du sport dans le pays.

“L’idée est d’avoir plus d’anciens footballeurs dans le système administratif. Supposons qu’un joueur se retire à l’âge de 38 ans du football de club et ait disputé cinq matchs internationaux complets (pas U-23) pour l’Inde. Ensuite, à 40 ans, il pourra au moins faire partie d’un organisme d’État », a ajouté la source.

Il ne s’agit pas seulement de droits de vote, mais aussi d’avoir plus de poids dans le jeu ainsi que de questions administratives.

“Tous ces anciens joueurs, qui ont fait la fierté du pays mais qui n’ont jamais été considérés comme des parties prenantes, même au niveau de l’État, pourraient avoir plus leur mot à dire et leur voix pour changer les choses une fois la nouvelle constitution mise en place”, a ajouté la source.

Plus tôt, les membres du CoA ainsi que le nouveau secrétaire général par intérim de l’AIFF, Sunando Dhar, ont eu une réunion cordiale et progressive avec l’entraîneur, le capitaine et les joueurs Gurpreet Singh Sandhu et Sandesh Jhingan.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles, regardez les meilleures vidéos et la télévision en direct ici.

Articles similaires