News

L’Allemagne veut que les pertes climatiques soient discutées lors des pourparlers des Nations Unies – National

L’Allemagne veut que les énormes dommages économiques résultant du réchauffement climatique soient discutés lors des pourparlers sur le climat des Nations Unies de cette année, a déclaré vendredi le ministre allemand des Affaires étrangères.

Les pays vulnérables exigent depuis longtemps que les grands pollueurs soient tenus responsables des effets que leurs émissions de gaz à effet de serre ont dans le monde, y compris la destruction causée par les conditions météorologiques extrêmes et l’élévation du niveau de la mer résultant de la hausse des températures mondiales.

Mais les nations riches qui représentent la majorité des émissions qui réchauffent la planète depuis le début de l’ère industrielle se sont largement opposées aux efforts visant à débattre formellement de la question des “pertes et dommages” de peur de devoir payer des réparations climatiques.

Lire la suite:

Les pourparlers de l’année dernière sur le climat à Glasgow n’ont pas permis de parvenir à un accord sur la création d’un fonds spécial pour les pertes et dommages.

L’histoire continue sous la publicité

S’exprimant après une réunion avec son homologue du Pakistan, la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, a déclaré que les récentes inondations dévastatrices dans la nation sud-asiatique avaient montré « quelles conséquences dramatiques la crise climatique a dans toutes les régions ».

“En tant que l’un des pays les plus durement touchés au monde, le Pakistan paie un prix élevé pour les émissions mondiales de CO2”, a déclaré Baerbock, membre du parti écologiste des Verts, aux journalistes à Berlin.

« C’est pourquoi l’Allemagne travaillera à un partage équitable des coûts lors de la COP27 en Égypte, en mettant à l’ordre du jour la question de l’adaptation climatique, mais surtout aussi la question des pertes et dommages », a-t-elle déclaré.


Cliquez pour lire la vidéo : « Plus d'adaptation au changement climatique nécessaire après la tempête Fiona : expert »







Plus d’adaptation au changement climatique nécessaire après la tempête Fiona: expert


Plus d’adaptation au changement climatique nécessaire après la tempête Fiona: expert – 29 septembre 2022

L’envoyée allemande pour le climat, l’ancienne chef de Greenpeace, Jennifer Morgan, et la ministre chilienne de l’environnement, Maisa Rojas, ont été chargées de trouver un terrain d’entente entre les nations avant les pourparlers de l’ONU sur le climat le mois prochain dans la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh.

L’histoire continue sous la publicité

L’Allemagne accorde également au Pakistan 10 millions d’euros supplémentaires d’aide aux inondations, portant son engagement total à 60 millions d’euros, a déclaré Baerbock.

Le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Bilawal Bhutto Zardari, a déclaré que les “inondations bibliques” avaient touché 33 millions de personnes et qu’à un moment donné, un tiers du pays était sous l’eau. De nombreuses routes, hôpitaux et fermes au Pakistan ont été détruits.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a averti vendredi que le Pakistan était “au bord d’une catastrophe de santé publique” en raison du risque de maladies telles que le choléra, le paludisme et la dengue, tandis que la malnutrition augmentait également après les inondations.

© 2022 La presse associée

Articles similaires