Sports

L’appel de l’interdiction du football russe sera entendu par le TAS en juillet

Les appels russes contre les interdictions du football international en raison de l’invasion de l’Ukraine par le pays devraient être entendus devant le Tribunal arbitral du sport en juillet.

Le tribunal entendra le 5 juillet l’appel de la fédération russe de football contre la décision conjointe de la FIFA et de l’UEFA de suspendre ses équipes nationales et de clubs quelques jours après l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février.

Une deuxième audience du TAS le 11 juillet examinera un appel de quatre clubs russes, dont le champion national du Zenit Saint-Pétersbourg, contre l’exclusion des prochaines compétitions interclubs de l’UEFA.

Le comité exécutif de l’UEFA a rendu cette décision distincte le 2 mai parmi les décisions concernant plus de 15 compétitions européennes. L’équipe féminine russe a également été retirée du Championnat d’Europe qui débutera le mois prochain en Angleterre.

Les avocats et les responsables impliqués dans les affaires ont confirmé les dates d’audience du TAS qui n’ont pas encore été officiellement répertoriées par le tribunal.

Des verdicts urgents pourraient être demandés par les clubs avant les matchs programmés des tours de qualification de la Ligue des champions et d’autres compétitions de l’UEFA.

Ces affaires très médiatisées pourraient donner le ton à des appels similaires pendants devant le TAS entre la Russie et les instances dirigeantes des sports olympiques.

Le CIO a déclaré que la suspension des athlètes et des équipes russes ne visait pas à les punir mais à protéger la sécurité et l’intégrité des événements à une époque de “profonds sentiments anti-russes”.

L’UEFA et la FIFA, en imposant leurs interdictions, ont déclaré le 28 février que “le football est pleinement uni ici et en pleine solidarité avec toutes les personnes touchées en Ukraine”.

Les responsables russes ont tenté de geler l’interdiction de la FIFA avant les éliminatoires de la Coupe du monde le 24 mars, mais cela a été rejeté par un juge du TAS. L’adversaire prévu de la Russie, la Pologne, avait refusé de jouer le match en invoquant l’invasion de l’Ukraine.

Les avocats de la FIFA ont soutenu la décision de la Pologne et ont ensuite évoqué le risque de conséquences “irréparables et chaotiques” pour la Coupe du monde au Qatar si la Russie était autorisée à jouer puis se qualifiait pour le tournoi final en novembre.

“Après avoir examiné tous ces facteurs, la FIFA doit agir pour garantir l’organisation efficace et le bon déroulement de ses compétitions”, a déclaré l’instance dirigeante du football mondial devant le tribunal en mars.

Les avocats de la fédération russe de football ont fait valoir que l’interdiction était “une sanction disciplinaire déguisée” où le droit d’être entendu au Conseil de la FIFA était refusé.

La Pologne s’est finalement qualifiée pour la Coupe du monde et le 1er avril a été tirée au sort dans un groupe avec l’Argentine, le Mexique et l’Arabie saoudite.

Même si la fédération russe de football remporte son appel au TAS, il semble peu probable que les équipes masculines et féminines puissent être réintégrées à la Coupe du monde ou à l’Euro féminin 2022.

La victoire des clubs russes lors de leur appel du 11 juillet devrait conduire à leur réintégration dans les compétitions interclubs de l’UEFA 2022-23, qui valent des dizaines de millions en prix.

Le Zenit aurait eu une entrée directe en phase de groupes de la Ligue des champions à partir de septembre.

Le finaliste de la ligue, Sotchi, devrait disputer le 18 juillet le tirage au sort du troisième tour de qualification de la Ligue des champions. Les matchs aller sont prévus les 2 et 3 août.

Le CSKA Moscou et le Dynamo Moscou ont également rejoint l’appel déposé à la mi-mai avant la fin de la saison. Le Dynamo, Krasnodar et le Spartak Moscou ont ensuite terminé dans les places de qualification européennes.

Les trois juges à l’audience des clubs comprennent l’avocat américain Jeffrey Benz. Aux Jeux olympiques de Pékin, Benz faisait partie du panel du TAS qui a autorisé la patineuse artistique russe Kamila Valieva à concourir malgré une enquête en cours sur un cas de dopage.

Articles similaires