Sports

Le Canada demeure invaincu à la Coupe du monde féminine FIBA ​​avec une victoire contre la France

Il a fallu moins de cinq minutes à l’équipe féminine de basket-ball du Canada pour transformer le match de la Coupe du monde de vendredi contre la France en ébats.

La séquence de 17-0 des Canadiens qui a chevauché les deuxième et troisième quarts a surpris même l’entraîneur Victor Lapena.

“17 ? Je ne savais pas », a déclaré Lapena, les sourcils levés, lors de la conférence de presse d’après-match. “Fantastique.”

Nirra Fields a marqué 17 points, tandis que Kayla Alexander a récolté 14 rebonds plus neuf points et les Canadiennes (2-0) ont battu la France 59-45 pour rester la seule équipe invaincue du groupe B.

Shay Colley a ajouté 11 points pour les Canadiens, qui n’ont jamais traîné et mené par jusqu’à 20 points.

“Nous avons joué un très bon basket-ball d’équipe aujourd’hui, en particulier du côté défensif, nous étions vraiment bloqués sur le plan de match, ce que les entraîneurs nous ont demandé”, a déclaré Alexander.

Gabby Williams a marqué 13 points pour dominer la France.

La victoire des Canadiens est survenue deux jours après une victoire de 67-60 contre la Serbie, et ils ont presque décroché une place en quart de finale alors que les quatre meilleures équipes de chaque groupe se qualifient. Un résultat élevé en ronde préliminaire et un différentiel de points important seront essentiels pour éviter les Américaines en ronde à élimination directe.

Pendant ce temps, la France, no 6, affrontait l’Australie, troisième, 67-59, mais ne ressemblait en rien à cette équipe victorieuse face à une défensive canadienne étouffante.

“J’aime que nous changeons nos défenses parce que cela déroute généralement les adversaires, cela peut les faire perdre leur rythme et cela montre simplement en tant qu’équipe que nous sommes enfermés et que nous sommes capables d’exécuter réellement lorsque l’entraîneur jette quelque chose d’autre là-bas », a déclaré Alexander. “Donc, j’aime vraiment pouvoir mélanger les choses et lancer quelque chose de différent sur nos adversaires, en essayant de les faire bouger un peu.”

Il s’agissait du deuxième match solide d’Alexander, âgé de 31 ans, qui a été le meilleur marqueur du Canada contre la Serbie avec 13 points. Son agitation sur les planches vendredi a vu le Canada dépasser la France 56-38.

« Je sais que je ne suis pas une personne très vocale. Je suis plutôt un leader discret », a déclaré Alexander. “J’essaie de donner l’exemple, mais savoir que vous avez des entraîneurs et des coéquipiers qui vous font confiance et qui croient en vous, cela signifie beaucoup. Je suis très reconnaissant.

La gardienne de Phoenix Mercury, Kia Nurse, a récolté sept points, dont cinq dans les cinq premières minutes, alors qu’elle poursuit son retour d’une déchirure du ligament croisé antérieur au genou droit il y a près d’un an.

Lapena, qui a été embauché en janvier après la sortie décevante du Canada en ronde préliminaire aux Jeux olympiques de Tokyo, était ravi de l’effort défensif de son équipe, mais aimerait voir une amélioration du côté offensif.

“Je pense qu’en tant qu’entraîneur, j’aimerais. . . donnez-leur les outils pour marquer au moins 10 points de plus », a déclaré l’Espagnol. « Nous avons des joueurs avec des points entre les mains. . . Je dois réfléchir, étudier nos possibilités pour leur donner les outils. . . pour profiter de plus d’offense.

Le Canada n’a tiré que 29 pour cent du terrain et 30 pour cent à trois points. La France a tiré 37%, mais n’est allée que 3 pour 19 – 16% – derrière l’arc.

Les deux équipes ont eu du mal à marquer dans un premier quart moche qui a vu les Canadiens prendre rapidement une avance de six points et mener 15-9 pour commencer le deuxième.

Les Canadiennes ont retrouvé leur élan offensif vers la fin de la demie, terminant avec une séquence de 9-0 dans la finale de 1:45 ponctuée par un tir à trois points de Bridget Carleton. Le lay-up de Fields avec 15 secondes à jouer a envoyé le Canada à la mi-temps avec une avance de 29-17.

Les Canadiens ont amorcé la deuxième mi-temps avec une séquence de 8-0, couronnée par un tir de trois points de Colley qui a permis au Canada de prendre une avance de 20 points. La France a réduit l’écart à 13 points à la fin du troisième quart, mais le lay-up de Fields a donné une avance de 45-30 au Canada avec un quart à jouer.

Les Français sont revenus à moins de 11 points à la fin du quatrième quart-temps, mais c’était aussi proche qu’ils le feraient.

Le Canada affrontera le Japon (1-1), les médaillés d’argent olympiques en titre, dimanche. Interrogé sur ce qui sera essentiel pour battre les Japonais, Lapena a déclaré que lui et son équipe se réuniraient pour réfléchir à des stratégies défensives.

« Les joueurs vont être super fatigués le lendemain donc. . . nous leur faciliterons l’exécution, et ils font un excellent travail, un excellent travail en défense et l’attitude est parfaite », a déclaré l’entraîneur.

Le Japon a écrasé le Mali 89-56 lors de son premier match avant de laisser tomber une décision de 69-64 face à la Serbie.

Les Canadiens affronteront l’Australie lundi et le Mali mardi pour conclure la ronde préliminaire.




Source link

Articles similaires