Le chef de la police par intérim d’Ottawa, Steve Bell, n’a pas demandé au gouvernement fédéral d’invoquer la Loi sur les mesures d’urgence

Le chef de la police par intérim d’Ottawa affirme qu’il n’a pas demandé au gouvernement fédéral d’invoquer la Loi sur les mesures d’urgence lors du «convoi de la liberté» en février.

Les libéraux ont déclaré que les forces de l’ordre avaient demandé des pouvoirs supplémentaires qui ne pouvaient être accordés qu’en déclarant une urgence nationale.

La semaine dernière, cependant, la commissaire Brenda Lucki a également déclaré que la GRC n’avait pas demandé au gouvernement fédéral d’utiliser la loi.

Lire la suite:

La police n’avait pas prévu l’utilisation de la Loi sur les mesures d’urgence pour mettre fin aux blocages de convois, selon le chef de la GRC

Le chef par intérim d’Ottawa, Steve Bell, s’est adressé aujourd’hui à un comité parlementaire, ainsi qu’à des représentants de la Police provinciale de l’Ontario, de la GRC et de la police de Gatineau, au sujet des questions de compétence au centre-ville d’Ottawa.

Le comité de la procédure et des affaires de la Chambre examine si le Service de protection parlementaire devrait avoir compétence sur les rues Wellington et Sparks, en plus de sa surveillance actuelle de la Cité parlementaire.

L’histoire continue sous la publicité

Bell dit qu’il faudra clarifier les limites de la responsabilité de chaque organisation si des changements sont apportés, et clarifier ce qui se passe lorsque des événements tels que des manifestations traversent ces limites.

© 2022 La Presse Canadienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-neuf − 8 =