News

Le défenseur emblématique des Maple Leafs Börje Salming décède à 71 ans

Le légendaire défenseur de la LNH Börje Salming, qui a fait partie de la ligne bleue des Maple Leafs de Toronto pendant 16 ans, est décédé. Il avait 71 ans.

Les Maple Leafs ont annoncé le décès de Salming jeudi après-midi.

“Börje était un pionnier du jeu et une icône avec un esprit incassable et une ténacité incontestée”, a déclaré le président et gouverneur suppléant Brendan Shanahan dans un communiqué. “Il a aidé à ouvrir la porte aux Européens dans la LNH et s’est défini par son jeu sur la glace et par ses contributions à la communauté.

“Börje s’est joint aux Maple Leafs il y a 50 ans et fera à jamais partie de notre famille de hockey. Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa femme, Pia, à ses enfants Theresa, Anders, Rasmus, Bianca, Lisa et Sara, et à son frère Stieg.”

Salming a reçu un diagnostic de sclérose latérale amyotrophique, une maladie progressive du système nerveux, également connue sous le nom de SLA ou maladie de Lou Gehrig, plus tôt cette année. Il recevait des soins dans sa Suède natale.

Star européenne pionnière de la ville de Kiruna, dans le nord de la Suède, Salming a disputé 1 099 matchs avec les Leafs et se classe quatrième parmi les meilleurs marqueurs de l’équipe avec 768 points.

Les anciens joueurs des Maple Leafs de Toronto et membres du Temple de la renommée du hockey, Darryl Sittler, de gauche à droite, Borje Salming et Mats Sundin participent à une cérémonie d'avant-match avant l'action de hockey de la LNH entre les Maple Leafs de Toronto et les Penguins de Pittsburgh, à Toronto, vendredi , 11 novembre.
Les anciens joueurs des Maple Leafs de Toronto et membres du Temple de la renommée du hockey, Darryl Sittler, à gauche, Borje Salming, au milieu et Mats Sundin, à droite, participent à une cérémonie d’avant-match à Toronto, le 11 novembre. (Frank Gunn/La Presse Canadienne)

En 1997, il a été élu l’un des 100 plus grands joueurs de l’histoire de la LNH par un panel composé d’anciens joueurs, d’entraîneurs, de dirigeants et de membres des médias.

Le numéro 21 de Salming est suspendu dans les chevrons de la Scotiabank Arena, après avoir été retiré en 2016 aux côtés d’autres grands noms des Leafs comme Dave Keon, Johnny Bower et Doug Gilmour. Il a également été le quatrième ancien joueur des Maple Leafs à être immortalisé par une statue dans le Legends Row de l’équipe au Maple Leafs Square, aux côtés d’icônes comme Bower, Darryl Sittler et Ted Kennedy.

Hommage final émouvant à Toronto

Son importance pour les Maple Leafs et la ville de Toronto a été illustrée par des hommages émouvants et des ovations debout plus tôt ce mois-ci, alors qu’il assistait à des matchs à Toronto pour la dernière fois.

REGARDER | Salming reçoit une ovation émouvante des partisans des Leafs :

Le défenseur emblématique des Maple Leafs Börje Salming décède à 71 ans

Borje Salming reçoit une ovation debout émouvante au match du Temple de la renommée de la LNH

Le défenseur de longue date des Maple Leafs a reçu un accueil chaleureux de la part de la foule torontoise alors qu’il combattait la SLA.

Le solide jeu à double sens de Salming a fait de lui l’un des défenseurs d’élite du hockey. Il était également l’un des joueurs les plus populaires de l’histoire de l’équipe.

“Porter le chandail Toronto Maple Leaf pendant 16 saisons a été un grand honneur”, a déclaré Salming en partie dans une déclaration faite lors de l’annonce de sa statue en 2014.

“Je repense toujours à mon séjour à Toronto avec émotion et profite de la chance de visiter chaque fois que j’en ai l’occasion.”

Un pionnier

L’ancien capitaine et compatriote des Maple Leafs, Mats Sundin, a précédemment déclaré que chaque Suédois respecte Salming et le tient en haute estime pour la richesse de ses réalisations.

« Pour nous, les joueurs de hockey suédois, c’est l’homme qui nous a montré la bonne voie, c’est un pionnier », a déclaré Sundin.

Bien que les joueurs européens soient maintenant monnaie courante dans la LNH et parmi les plus grandes vedettes de la ligue, cela n’a pas toujours été le cas. À partir de 1973, Salming a aidé à ouvrir les portes du hockey nord-américain à ses compatriotes – que les fans de hockey méprisaient autrefois avec le surnom enfantin de “chicken Swedes” – grâce à des stéréotypes selon lesquels ils ne pouvaient pas suivre le physique de l’Amérique du Nord. Jeu.

Le défenseur des Maple Leafs Borje Salming (L) retient l'attaquant des Canadiens Yvon Lamber (R) alors qu'il poursuit la rondelle lors de la première période d'un match de 1981.
Salming, à gauche, retient l’attaquant des Canadiens Yvon Lamber, à droite, alors qu’il court après la rondelle lors d’un match à Toronto en 1981. (Gary Hershorn/UPC/La Presse canadienne)

Salming a aidé à anéantir ce stéréotype non seulement en survivant, mais aussi en s’épanouissant dans la LNH, ce qui lui a valu le surnom de “King”. En 16 saisons avec l’équipe avant une dernière saison dans la ligue avec les Red Wings de Detroit, Salming a accumulé un record d’équipe de 620 passes, aux côtés de 148 buts.

Il a également été nommé dans la première équipe d’étoiles de la ligue une fois et cinq fois dans la deuxième équipe d’étoiles, ce qui était également un record d’équipe. Il a manqué de peu de voix pour le trophée Norris en tant que meilleur défenseur de la ligue en 1980.

Dans un communiqué publié jeudi, le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a qualifié Salming de première star suédoise à jouer dans la ligue, et d’aussi “fort physiquement et mentalement qu’il était habilement doué”.

« Il a ouvert la voie suivie par bon nombre des plus grands joueurs de l’histoire de la LNH tout en brisant tous les stéréotypes sur les joueurs européens qui prévalaient dans une ligue peuplée presque entièrement de Nord-Américains avant son arrivée en 1973 », a déclaré Bettman.

Articles similaires