Politique

Le DOJ recommande que l’équipe juridique de Trump soit méprisée pour avoir conservé des documents classifiés

Action de campagne

En janvier, après un long délai, Donald Trump a personnellement chargé 15 boîtes de matériel pris illégalement pour les renvoyer aux Archives nationales. Trump a affirmé que les boîtes contenaient tout le matériel classifié qu’il avait emporté avec lui à Mar-a-Lago. À l’époque, il a tenté de faire signer à un membre de son équipe juridique un document répétant cette affirmation, mais cet avocat a refusé de signer.

Cependant, il n’en a pas été de même en juin, lorsque deux membres du FBI ont rencontré un avocat de Trump et ont reçu un folio contenant soi-disant tous les documents restants. À cette occasion, l’avocat a signé pour dire que l’équipe de Trump avait effectué une recherche diligente et qu’il n’y avait plus rien sur la propriété. C’était juste six semaines avant que le FBI ne soit de retour à Mar-a-Lago où ils ont finalement localisé des centaines de documents classifiés, dont certains classifiés aux plus hauts niveaux. Certains des documents les plus dangereux, y compris ce qui serait des secrets nucléaires liés à l’Iran, ont été trouvés dans le tiroir du bureau personnel de Trump.

Mercredi, l’équipe juridique de Trump a affirmé qu’elle avait effectué une recherche dans deux autres propriétés de Trump et n’avait rien trouvé, puis a immédiatement suivi en remettant deux autres documents classifiés qui avaient été stockés dans une installation à West Palm Beach.

Maintenant, aucun d’entre eux ne veut signer une affirmation selon laquelle Trump ne cache plus de documents classifiés, probablement parce qu’il y a fort à parier que Trump cache plus de documents classifiés.

Au lieu de cela, son équipe juridique veut seulement déclarer qu’une perquisition a été effectuée dans des propriétés spécifiques, ce qui pourrait être raisonnable s’ils faisaient cette déclaration quelques jours après la délivrance de l’assignation. Pourtant, cela fait sept mois. Si l’équipe de Trump a voulu mener des recherches, elle a eu le temps de parcourir tous les tiroirs, cagibi et coffres-forts cachés de Trumpland.

Le DOJ ne demande rien de déraisonnable. Ils en ont juste marre des traînées de pieds qui sont absolument typiques de tout événement qui amène Trump devant un tribunal. Espérons que le juge Howell soit là avec eux.

Trump et ses extrémistes MAGA ne vont nulle part, mais nous non plus. Jetez 5 $ pour aider Daily Kos à se battre pour défendre la démocratie et toutes les valeurs progressistes.

Articles similaires