Sports

Le gardien mexicain Ochoa en veut plus pour sa 5e Coupe du monde

DOHA, Qatar (AP) – Avec un câlin d’après-match, Robert Lewandowski a rendu hommage là où il était dû. Guillermo Ochoa l’avait encore fait lors de la Coupe du monde.

Le gardien de but fidèle du Mexique a arrêté Lewandowski, l’un des meilleurs attaquants du match, sur un penalty en seconde période qui a préservé un match nul sans but entre El Tri et la Pologne.

Une défaite dans le match aurait porté un coup à la candidature du Mexique pour un huitième voyage consécutif aux huitièmes de finale de la Coupe du monde. Ochoa, 37 ans, fait sa cinquième apparition consécutive dans le plus grand tournoi de football, rejoignant un club exclusif qui comprend Lionel Messi et Cristiano Ronaldo.

Mais ce n’était pas la première fois que le gardien de but apparemment sans âge aux cheveux indisciplinés montait en épingle lors de la Coupe du monde.

En 2014, le joueur largement connu sous son surnom de Memo, a réalisé six arrêts lors du match nul sans but avec le Brésil, qui figurait parmi les favoris en tant qu’hôte du tournoi.

Il a refusé les stars brésiliennes Neymar et Thiago Silva sur des en-têtes rapprochés et l’a ensuite qualifié de “jeu d’une vie”.

En Russie il y a quatre ans, il a réalisé neuf arrêts lors de la victoire 1-0 du Mexique sur l’Allemagne, championne en titre, lors du premier match du groupe.

“Quand nous avons besoin de Memo, il se présente toujours”, a déclaré le défenseur Jorge Sanchez.

Le Qatar pourrait être la dernière Coupe du monde d’Ochoa et il veut désespérément dépasser les huitièmes de finale et jouer dans un insaisissable “quinto partido” – un cinquième match. C’est quelque chose qui a échappé à El Tri depuis que le Mexique a accueilli le tournoi de 1986.

“Il y a eu de grands joueurs dans l’histoire qui n’ont jamais eu la chance de jouer à une Coupe du monde, donc pour moi d’avoir la chance d’en jouer cinq, c’est merveilleux, incroyable”, a déclaré Ochoa. “Mais, bien sûr, je veux que cette Coupe du monde soit très différente et soit la meilleure de tous les temps pour le Mexique.”

Quelques instants après le tirage au sort de mardi, des mèmes se sont répandus sur les réseaux sociaux décrivant Ochoa comme un mur de briques, Superman, Neo dans les films Matrix et même Jésus.

Mais Ochoa, qui joue pour le Club América dans la Liga MX mexicaine, a souligné par la suite la préparation, pas l’héroïsme.

“Nous y travaillons ces deux semaines, voire un mois, avec l’entraîneur des gardiens Gustavo Pinero. Mais c’est toujours difficile quand tu regardes la vidéo des tirs au but de Lewandowski, c’est compliqué parce que tu regardes plus de 15 à 20 tirs au but, donc tu ne sais jamais quel côté choisir », a déclaré Ochoa. « A la fin, je suis content d’avoir sauvé le penalty. C’est un grand attaquant.”

Ochoa a commencé sa carrière avec le Club América à 18 ans et y a joué pendant sept ans avant de rebondir à travers l’Europe avec des équipes en France, en Espagne et en Belgique. Il s’est retrouvé avec le Club América en 2019.

Alors que le match d’ouverture s’est terminé par un match nul, l’arrêt a aidé – au moins momentanément – ​​à calmer les critiques qui ont remis en question la forme de l’équipe et critiqué l’entraîneur Gerardo Martino pour ses choix d’alignement.

Le Mexique a terminé deuxième des qualifications de la CONCACAF derrière le Canada — et devant les États-Unis. Mais l’équipe a perdu trois de ses cinq matchs de mise au point avant la Coupe du monde.

Samedi au stade Lusail, El Tri affrontera Messi et l’Argentine, qui ont perdu contre l’Arabie saoudite 2-1 contre l’Arabie saoudite lors de leur match d’ouverture. L’Albiceleste reste l’un des favoris du tournoi malgré la défaite.

“Nous avons un adversaire coriace lors du prochain match, mais le Mexique est également un adversaire coriace”, a déclaré Ochoa. « Nous avons travaillé très dur. Nous nous sommes préparés.

___

Couverture de la Coupe du monde AP : https://apnews.com/hub/world-cup et https://twitter.com/AP_Sports

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont des opinions de nos lecteurs et sont soumises à la Code de conduite. Le Star ne partage pas ces opinions.

Articles similaires