Divertissement

Le New York Film Festival prépare la programmation de la 60e édition

NEW YORK (AP) – Le Festival du film de New York célébrera son 60e anniversaire avec une liste principale de 32 films et un certain nombre de contes de la ville natale, dont le drame de passage à l’âge adulte de James Gray “Armageddon Time” et le documentaire de Laura Poitras “All the Beauty and the Bloodshed”, sur la bataille de l’artiste Nan Goldin contre la famille Sackler.

Film au Lincoln Center, qui organise le festival annuel, a annoncé mardi la programmation de cette année. Les projections de gala sont notamment centrées sur New York, à commencer par le film de la soirée d’ouverture annoncé précédemment, du New Yorker de longue date et habitué du New York Film Festival Noah Baumbach. Il lancera son adaptation de Don DeLillo “White Noise” peu de temps après l’ouverture du Festival du film de Venise.

La pièce maîtresse du festival sera “Toute la beauté et l’effusion de sang”, dans laquelle le cinéaste “Citizenfour” relate la lutte de Goldin pour endiguer la crise des opioïdes et les sociétés pharmaceutiques qui en ont profité.

Elegance Bratton, qui s’est inspiré de ses propres expériences dans son documentaire sur les jeunes sans-abri queer et transgenres à New York dans son documentaire “Pier Kids”, clôturera le festival avec son film de fiction semi-autobiographique “The Inspection”, avec Jeremy Pope en tant qu’homosexuel dans la formation de base du Corps des Marines.

“Armageddon Time” de Gray sera projeté dans le cadre de la célébration du 60e anniversaire du festival. Le film, qui a été présenté en première en mai au Festival de Cannes, s’inspire de la propre enfance de Gray dans le Queens des années 1980. Il partage la vedette avec Anthony Hopkins, Jeremy Strong et Anne Hathaway.

D’autres entrées incluent « TÁR » de Todd Field, avec Cate Blanchett en tant que compositrice de renommée mondiale ; « Master Gardner » de Paul Schrader, avec Joel Edgerton dans le rôle d’un horticulteur ; « La fille éternelle » de Joanna Hogg, avec Tilda Swinton ; “A Couple” du maître documentariste Frederick Wiseman, un drame monologue basé sur les lettres de Léon Tolstoï et de son épouse la comtesse Sophia Behrs.

Plusieurs vedettes de Cannes cette année joueront au festival, dont le premier long métrage de Charlotte Wells “Aftersun”; « Décision de partir » de Park Chan-wook ; « One Fine Morning » de Mia Hansen-Løve ; « Showing Up » de Kelly Reichardt ; « RMN » de Cristian Mungiu ; et “Triangle of Sadness” de Ruben Östlund, lauréat de la Palme d’or.

Parmi les sélections de New York figure également le dernier-né du réalisateur iranien Jafar Panahi, “No Bears”. En juillet, Panahi, l’un des principaux cinéastes iraniens, a été envoyé en prison pour une peine de six ans liée à une accusation en 2011 de production de propagande antigouvernementale. Son emprisonnement a été largement décrié à l’échelle internationale et dans la communauté cinématographique.

Le Festival du film de New York se déroule du 30 septembre au 30 octobre. 16. Parallèlement aux premières au Lincoln Center, le festival accueillera des projections dans les cinq arrondissements de New York, au Alamo Drafthouse Cinema de Staten Island; Académie de musique de Brooklyn ; le musée des arts du Bronx ; le Musée de l’image en mouvement dans le Queens ; et le Maysles Documentary Center à Harlem.

___

Suivez AP Film Writer Jake Coyle sur Twitter à: http://twitter.com/jakecoyleAP

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont les opinions de nos lecteurs et sont soumises à la Code de conduite. Le Star ne partage pas ces opinions.

Articles similaires