News

Le Parlement de retour en ligne, après l’arrêt des travaux

La page Web du Parlement et d’autres services sont de nouveau en ligne, après qu’une panne de “service Internet” mardi soir a interrompu les travaux à la Chambre des communes et dans les comités.

Selon le bureau du président de la Chambre des communes, Anthony Rota, la panne “a eu un impact sur tous les services nécessitant une connectivité Internet”.

Cela comprenait les sites Web de la Chambre et du Sénat, y compris ParlVu, qui diffuse les flux vidéo de la Chambre et du Sénat ainsi que des comités ; et l’accès à distance aux débats, qui facilite l’aspect virtuel des séances hybrides.

Après quelques dépannages de fin de soirée, le service a été rétabli.

“Les systèmes ont été testés hier soir pour assurer la préparation pour ce matin”, a déclaré Heather Bradley, porte-parole du bureau du président, qui a confirmé que le problème n’était pas lié à la sécurité dans un e-mail à CTV News.

La question a été soulevée pour la première fois lors des débats du soir de la Chambre vers 19 heures, notant que certains députés participant via Zoom ne pouvaient pas participer. Les Communes ont été suspendues peu de temps après et finalement ajournées vers 21 heures lorsqu’il a été établi que le problème était généralisé.

Le comité chargé d’examiner l’utilisation par le gouvernement de la Loi sur les mesures d’urgence a été écourté en raison de la panne. La chambre du Sénat avait ajourné pour la nuit précédant la panne des services Internet.

La « question de la connectivité » a également eu des répercussions sur le programme législatif du gouvernement, qui tire à sa fin avant l’ajournement prévu jeudi de la Chambre pour l’été.

Maintenant, d’autres points, y compris l’accélération prévue du projet de loi C-28 lié à «l’intoxication extrême», seront devant les députés mercredi – en plus de ce qui était censé être une journée de débat axée sur le plan des libéraux de continuer le modèle assis hybride pour une autre année.

En soulevant la question à la Chambre mardi soir, certains députés ont souligné la précarité de s’appuyer sur des outils en ligne pour faciliter la participation au Parlement.

« Je veux juste dire que les députés de la Chambre devraient s’en souvenir avant de voter demain ou après-demain sur la motion d’utiliser le format hybride pour les travaux du Parlement pour une autre année. Ça ne marche pas tout le temps », a déclaré le Bloc Le député québécois Yves Perron à la Chambre.

Articles similaires