Le patron de Chelsea, Tuchel, commente la situation d’Abramovich

Thomas Tuchel a évoqué la situation chez les Bleus après la sanction du propriétaire Roman Abramovich

Le manager de Chelsea, Thomas Tuchel, insiste sur le fait qu’il est toujours “content” être au club malgré l’incertitude financière qui a englouti l’équipe de Londres après que le propriétaire russe Roman Abramovich a été sanctionné par le gouvernement britannique.

Abramovich a vu ses avoirs britanniques gelés dans le cadre d’un nouveau paquet de sanctions dévoilé jeudi par la Grande-Bretagne à la suite de l’opération militaire russe en Ukraine.

Chelsea a obtenu une licence générale pour continuer à exploiter et à jouer des matchs, mais fait face à une foule de restrictions dans des domaines tels que la vente de billets et de marchandises, les contrats et les transferts de joueurs, et les limites de dépenses pour l’organisation de matchs et les déplacements vers des matchs à l’extérieur.

Surtout, l’offre d’Abramovich de vendre Chelsea est également en attente et nécessiterait l’approbation du gouvernement afin qu’aucun fonds ne parvienne au milliardaire russe.

Le réseau mobile Three a également annoncé la suspension de son accord de parrainage avec le club – d’une valeur estimée à 40 millions de livres sterling (52,3 millions de dollars) par an – dans les heures qui ont suivi l’annonce des sanctions.

Lire la suite

La vente de Chelsea est bouleversée par la sanction d’Abramovich

Au milieu de l’incertitude, Tuchel et son équipe se sont rendus à Norwich en difficulté pour un affrontement en Premier League jeudi soir, émergeant avec une victoire 3-1 qu’ils ont conclue grâce à un but tardif de Kai Havertz après que les hôtes aient menacé un retour de 2-0 vers le bas.

Tuchel, 48 ans, a déclaré par la suite qu’il était toujours attaché au club qu’il a guidé vers les titres de la Ligue des champions et de la Coupe du monde des clubs depuis sa prise de fonction en janvier de l’année dernière.

“Tant que nous aurons suffisamment de chemises et un bus pour nous rendre aux jeux, nous serons là et nous concourrons dur”, l’Allemand a déclaré à BBC Radio 5 Live.

“Je ne sais pas si je suis inquiet mais nous en sommes conscients [the sanctions] et ça change presque tous les jours. Nous ne pouvons pas y faire grand-chose.

“Je suis toujours heureux d’être ici, toujours heureux d’être le manager d’une équipe de football forte et je suis heureux de jouer le match d’aujourd’hui. Je sais qu’il y a beaucoup de bruit autour et nous nous permettons toujours de faire de notre mieux pour nous concentrer sur le football. il ajouta.

Le patron de Chelsea, Tuchel, commente la situation d'Abramovich

© Photo de Julian Finney / Getty Images



Ailleurs, il a été rapporté que certains joueurs de Chelsea sont “craintif” pour leur avenir maintenant qu’Abramovich, qui a pris le contrôle de Stamford Bridge en 2003, a été sanctionné.

En particulier, ces préoccupations impliqueraient l’incertitude entourant la capacité de Chelsea à mener des activités de transfert, avec des joueurs comme le trio défensif Cesar Azpilicueta, Antonio Rudiger et Andreas Christensen, tous en rupture de contrat cet été.

Le club lui-même a publié une déclaration officielle avant le match contre Norwich, expliquant qu’il avait l’intention “engager des discussions avec le gouvernement britannique concernant la portée de la [operating] Licence.

«Cela comprendra la demande d’autorisation de modification de la licence afin de permettre au club de fonctionner aussi normalement que possible.

“Nous demanderons également des conseils au gouvernement britannique sur l’impact de ces mesures sur la Chelsea Foundation et son travail important dans nos communautés”, il a ajouté.

Lire la suite

© Stefan Rousseau / PA Images via Getty Images
Chelsea réagit aux sanctions d’Abramovich

Dans sa déclaration sur les sanctions, le gouvernement britannique a cité les liens supposés d’Abramovich avec le président russe Vladimir Poutine pour justifier le gel de ses avoirs.

Abramovich, 55 ans, a longtemps nié tout lien politique ou commercial avec le dirigeant russe et a toujours nié qu’il y ait des raisons pour qu’il soit sanctionné.

Chelsea est le prochain en action lors d’un match à domicile de Premier League contre Newcastle dimanche, avant de se rendre à Lille lors du match retour des huitièmes de finale de la Ligue des champions – un match qui pourrait offrir le premier test des nouvelles restrictions financières imposées à les déplacements du club.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

18 + onze =