Divertissement

Le procureur général du Texas poursuit pour bloquer l’administration Biden

L’État du Texas prend de nouvelles mesures concernant les avortements. Selon CNBC News, l’État a demandé à un tribunal fédéral de bloquer l’exigence de l’administration Biden selon laquelle les médecins et les hôpitaux pratiquent des avortements en cas d’urgence médicale. Des rapports montrent que dans une action en justice intentée devant le tribunal de district américain du district nord du Texas, le procureur général Ken Paxton a soutenu que la loi fédérale ne confère pas le droit à l’avortement.

Le procès intervient quelques jours après que le secrétaire à la Santé et aux Services sociaux (HHS), Xavier Becerra, a écrit une lettre aux prestataires de soins de santé lundi. Dans la lettre, il a expliqué que les médecins doivent fournir des avortements en cas d’urgence médicale en vertu de la loi fédérale et seront passibles de sanctions s’ils refusent d’offrir la procédure dans ces cas.

Xavier a averti les hôpitaux et les médecins qu’ils sont tenus de fournir des avortements en cas d’urgence médicale où un traitement est nécessaire pour protéger la vie d’une femme enceinte. Certaines de ces urgences médicales comprennent, mais sans s’y limiter ; grossesses extra-utérines, complications de fausses couches et troubles hypertensifs tels que la prééclampsie. Si vous n’êtes pas familier, la prééclampsie entraîne une hypertension artérielle, de graves maux de tête et une vision floue. Si elle n’est pas traitée, cela peut entraîner des complications mortelles.

Cependant, le procureur général Paxton a déclaré que la loi n’impose aucun traitement spécifique. Il soutient que l’exigence du HHS est illégale, inconstitutionnelle et inapplicable. Dans un communiqué de presse de son bureau, il a déclaré: “Par cette décision, l’administration Biden cherche à transformer chaque salle d’urgence du pays en une clinique d’avortement sans rendez-vous.”

Le communiqué a poursuivi: “EMTALA n’autorise pas et n’a jamais été pensé autoriser le gouvernement fédéral à exiger des prestataires de soins de santé d’urgence qu’ils pratiquent des avortements.” Le président Biden fait ce qu’il peut de son côté pour protéger les femmes. Il a récemment publié un décret ordonnant au HHS de prendre des mesures pour protéger l’accès à l’avortement.

Actuellement, au moins neuf États ont interdit l’avortement en raison de la décision de la Cour suprême d’annuler Roe v. Wade. Plusieurs autres États ont tenté d’interdire la procédure, mais leurs lois ont été bloquées par les tribunaux d’État.

Colocataires, que pensez-vous de ce procès ?

https://www.cnbc.com/2022/07/14/texas-sues-biden-administration-over-abortion-rule.html


Articles similaires