Sports

Les Canadiennes battent la Jamaïque 3-0 et affronteront les États-Unis en finale du Championnat CONCACAF W

MONTERREY, Mexique – Le Canada affrontera les États-Unis lundi avec une qualification olympique en jeu après avoir battu la Jamaïque 3-0 en demi-finale du Championnat CONCACAF W jeudi soir.

Jessie Fleming a marqué en première mi-temps et les remplaçantes Allysha Chapman et Adriana Leon ont ajouté des buts en deuxième mi-temps pour la championne olympique canadienne, organisant une autre confrontation avec les Américaines les mieux classées. Les deux rivaux nord-américains ont chacun remporté quatre victoires consécutives sans encaisser de but pour atteindre le match de championnat lors du tournoi à huit équipes.

Les Canadiennes, sixièmes au classement, ont eu le dessus pendant tout le match et le score aurait pu être plus déséquilibré sans la gardienne jamaïcaine Rebecca Spencer, qui joue pour Tottenham en Angleterre.

Le Canada a graduellement augmenté la pression sur la Jamaïque, 51e au fur et à mesure que la première mi-temps avançait, venant par vagues. Les Reggae Girlz ont eu quelques instants dans la partie canadienne mais n’ont pas créé d’occasions. L’entraîneure canadienne Bev Priestman s’est rendue à son banc au début de la deuxième demie, permettant à la capitaine Christine Sinclair de passer une courte soirée.

Les États-Unis ont blanchi le 37e Costa Rica 3-0 lors du match précédent à l’Estadio Universitario, devançant Las Ticas 15-2 (7-0 en tirs cadrés).

Le Canada et les États-Unis se sont affrontés dans cinq des 10 dernières finales féminines de la CONCACAF, les États-Unis ayant remporté les cinq finales. Mais les Canadiens ont battu les Américains 1-0 en demi-finale des Jeux olympiques de Tokyo – sur une pénalité de Fleming – en route pour remporter l’or l’été dernier. Les États-Unis ont remporté le bronze.

Les Canadiennes ont remporté le tournoi de la CONCACAF en 1998 et 2010, battant le Mexique en finale à deux reprises. Les Américains ont remporté les huit autres éditions, dont les deux dernières.

Les quatre demi-finalistes de la CONCACAF W ont réservé leur billet pour la Coupe du monde 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande en faisant partie des quatre derniers du tournoi. Haïti et le Panama, qui se sont classés troisièmes dans leurs groupes respectifs, passent aux éliminatoires intercontinentales de la Coupe du monde.

Le champion de la CONCACAF se qualifie à la fois pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 et pour la première Gold Cup de la CONCACAF W, également prévue pour 2024. gagnant réservant son billet pour les Jeux olympiques de Paris et la Gold Cup.

Le Canada a pris les devants à la 18e minute après que l’arrière Ashley Lawrence ait devancé un défenseur sur le flanc gauche et envoyé un centre qui a légèrement dévié mais qui a tout de même réussi à atteindre le but de Fleming. La milieu de terrain de Chelsea a battu Spencer au ballon pour se diriger vers son troisième du tournoi et le 18e pour le Canada.

Christine Sinclair (12) du Canada et Katherine Alvarado du Costa Rica se battent pour le ballon lors d'un match de soccer du Championnat féminin de la CONCACAF à Monterrey, au Mexique, le lundi 11 juillet 2022. Ayant déjà réservé son billet pour la Coupe du monde 2023 en vertu de dans le dernier carré du championnat CONCACAF W, le champion olympique canadien cherche à réserver son billet pour les Jeux olympiques de Paris 2024 en remportant le tournoi à huit équipes.

Nichelle Prince a presque doublé l’avance à la 34e minute, mais sa redirection d’un tir de Jayde Rivière a touché le poteau de but. Quinn, qui ne porte qu’un seul nom, s’est approché une minute plus tard, mais leur tête s’est élargie. À la 36e, Spencer a effectué un arrêt acrobatique à une main pour parer le tir à longue portée de Fleming.

Priestman a envoyé Jordyn Huitema, Julia Grosso, Leon et Chapman dans un quadruple changement à la 53e minute.

La tête de Vanessa Gilles sur un corner canadien peu après a été détournée par un défenseur jamaïcain.

Chapman a porté le score à 2-0 avec une tête à la 64e minute après qu’une course époustouflante l’ait vue atteindre un merveilleux centre de Leon depuis la ligne de touche droite qui a trouvé l’arrière au second poteau. C’était le deuxième but de Chapman en 91 apparitions canadiennes.

Leon a renforcé l’avance à la 76e, enfonçant un ballon de la tête de Huitema pour son 24e but pour le Canada,

Priestman a gardé le même 11 partant qui a battu le Costa Rica lors du dernier match de groupe du Canada lundi. Les partantes canadiennes ont totalisé 1 160 sélections avant la demi-finale, Sinclair faisant sa 314e apparition.

Il s’agissait du premier match de tournoi à élimination directe du Canada depuis la victoire finale olympique contre la Suède en août dernier à Yokohama, au Japon.

Les Canadiennes ont eu leur chemin avec les Reggae Girlz, remportant les huit rencontres précédentes tout en les devançant 57-1. Mais la Jamaïque a depuis recruté plusieurs doubles nationaux et Priestman a souligné avant le match de jeudi qu’il s’agissait d’une équipe jamaïcaine plus redoutable avec des joueurs des meilleures ligues de clubs.

Huitema a marqué cinq buts et Janine Beckie en a ajouté trois autres lors d’un match de 9-0 contre le Canada lors de la dernière rencontre entre les deux, au Championnat de qualification olympique de la CONCACAF en février 2020.

La Jamaïque a créé la surprise jeudi en laissant la capitaine Khadija (Bunny) Shaw sur le banc. L’attaquant de Manchester City, qui a marqué 54 buts en 38 matches seniors pour la Jamaïque, est arrivé en demi-finale à égalité en tête des marqueurs du tournoi avec trois buts avec le Canadien Grosso.

Seize des buts de Shaw sont survenus lors du Championnat féminin de la CONCACAF 2018, aidant les Reggae Girlz à devenir la première nation des Caraïbes à se qualifier pour une Coupe du monde féminine.

La défenseure Allyson Swaby, qui joue avec Gilles au Angel City FC de la NWSL, a été capitaine de la Jamaïque en l’absence de Shaw.

Jayda Pelaia de Brampton, en Ontario, qui a joué au soccer collégial pour la Caroline de l’Est et l’État de l’Arizona, a commencé comme arrière pour les Reggae Girlz, mais a dû se retirer à la 10e minute après que sa jambe ait semblé se déformer lors d’un premier défi. Le gardien Jazmeen Jamieson, de Toronto, qui joue pour les Rovers du comté de Simcoe dans la Ligue 1 de l’Ontario, était sur le banc jamaïcain.

La Jamaïque a terminé deuxième derrière les États-Unis dans le groupe A, battant le Mexique n ° 26 1-0 et Haïti n ° 60 4-0 tout en perdant 5-0 contre les Américains. Le Canada a remporté le groupe B, blanchissant le n ° 76 Trinidad 6-0, le n ° 57 Panama 1-0 et le Costa Rica 2-0.

Les Canadiens sont entrés en jeu jeudi en tête du tournoi pour les aides (8), les tirs (51), les tirs au but (19), les coups de pied de coin (25) et les passes (1 248).

Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 14 juillet 2022

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont les opinions de nos lecteurs et sont soumises à la Code de conduite. Le Star ne partage pas ces opinions.

Articles similaires