News

Les États-Unis remportent la Coupe des présidents alors que Conners et Pendrith du Canada entrent dans l’histoire nationale – National

Corey Conners et Taylor Pendrith sont entrés dans l’histoire du Canada à deux reprises à la Coupe des Présidents et, même s’ils sont déçus du résultat, ils sont prêts pour plus.

C’était la première fois que deux Canadiens participaient au prestigieux tournoi best-on-best qui voit 12 Américains affronter 12 joueurs du monde entier, à l’exclusion de l’Europe. Lorsque les amis de longue date se sont associés vendredi, ils sont devenus les premiers Canadiens à jouer ensemble au tournoi légendaire.


Cliquez pour lire la vidéo :







L’hôpital de l’Alberta ouvre un nouveau parcours de disc golf Niska Paskwahk pour les patients


L’hôpital de l’Alberta ouvre un nouveau parcours de disc golf Niska Paskwahk pour les patients

Mais Conners, de Listowel, Ont., a perdu contre Xander Schauffele 1 dans le septième match de dimanche pour décrocher la victoire américaine. Pendrith, de Richmond Hill, en Ontario, a également perdu son match lors de la ronde finale de l’événement lorsqu’il a perdu une décision de 3 et 1 contre Tony Finau.

L’histoire continue sous la publicité

En fin de compte, les États-Unis ont battu l’équipe internationale 17,5 à 12,5 pour son 12e titre de la Coupe des présidents.

Les Canadiens ont été les seuls membres de l’équipe internationale à ne pas marquer de point au cours du tournoi de quatre jours et de cinq sessions. Conners s’est dit déçu de ne pas avoir maintenu l’élan de l’équipe internationale lors de la ronde finale.

“Tous les gars étaient prêts à partir aujourd’hui”, a déclaré Conners au 18e green. «Certains des gars ont obtenu des points tôt pour nous garder dans le coup.

“Je suis vraiment déçu de ne pas pouvoir ajouter à notre total, mais ce fut une semaine amusante.”

Xander Schauffele s’entretient avec Corey Conners, du Canada, après que Schauffele ait remporté le trou sur le 18e vert lors de leur match en simple au tournoi de golf de la Coupe des présidents au Quail Hollow Club, le dimanche 25 septembre 2022, à Charlotte, en Caroline du Nord. L’équipe américaine a gagné le tournoi de golf de la coupe des présidents.

(AP Photo/Chris Carlson)

L’événement biennal alterne entre des cours aux États-Unis et à l’étranger. La prochaine édition aura lieu au Royal Montreal Golf Club, dont la dernière édition remonte à 2007 lorsque Mike Weir de Brights Grove, en Ontario, a eu une confrontation légendaire avec Tiger Woods lors de la ronde finale.

L’histoire continue sous la publicité

“Ce sera certainement un de mes objectifs de faire partie de cette équipe”, a déclaré Pendrith, qui, comme Conners, a fait ses débuts en Coupe des Présidents. “Cette semaine a été formidable et j’ai hâte d’obtenir des points.”

Les É.-U. ont dominé les deux premières journées de jeu, se donnant une avance de 8-2. Mais les internationaux ont gagné du terrain samedi, terminant la quatrième séance à seulement quatre points.

Avec les États-Unis menant 11-7 et n’ayant besoin que de 15,5 points pour gagner, le capitaine américain Davis Love III a été agressif dans ses choix pour le jeu individuel, plaçant Justin Thomas et Jordan Spieth – ses joueurs les plus réguliers – dans les deux premiers matches de dimanche.

Ce pari a produit des résultats mitigés avec le Sud-Coréen Si Woo Kim battant Thomas 1 mais Spieth a dominé l’Australien Cam Davis 4 et 3.

Le Japonais Hideki Matsuyama a égalé Sam Burns et Patrick Cantlay a battu l’Australien Adam Scott 3 et 2.

Le Colombien Sebastian Munoz a gardé les internationaux dans le coup avec une victoire 2 et 1 sur Scottie Scheffler avant que Pendrith et Conners ne perdent leurs matchs alors que les Américains ont décroché leur titre.

Finau a pris une avance de 2 dans son match contre Pendrith, mais le Canadien a riposté avec des oiselets aux troisième et quatrième trous pour égaliser.

Pendrith a réussi un chip de 33 pieds au sixième trou par 3 pour un birdie et sa première avance du match. Il a également réussi un birdie au trou suivant, mais Finau a réussi un birdie aux numéros 9 et 12 pour égaliser le match, puis a pris les devants avec des birdies aux numéros 13, 16 et 17.

L’histoire continue sous la publicité


Cliquez pour lire la vidéo : « Un professionnel de golf d'Edmonton repousse les revers médicaux pour continuer à enseigner »







Un professionnel de golf d’Edmonton repousse les revers médicaux pour continuer à enseigner


Un professionnel de golf d’Edmonton repousse les revers médicaux pour continuer à enseigner

“J’avais l’impression d’avoir bien joué aujourd’hui au milieu de la ronde et d’avoir eu quelques chances sur le neuf de retour”, a déclaré Pendrith près du 17e green. “Non. 15 piqûres. N ° 16, j’ai frappé un bon putt, mais Tony a également très bien joué.

« Il a fait sept ou huit birdies ou quelque chose comme ça. Je ne peux pas vraiment faire grand-chose à ce sujet.

Schauffele et Conners étaient à égalité dans les cinq premiers trous, mais l’Américain a réussi un aigle et a réussi un birdie aux numéros 6 et 7 pour prendre les devants. Il a ajouté à cela lorsque Conners a boguey le numéro 10. Le Canadien s’est rallié avec trois trous gagnés consécutifs, en commençant par le numéro 12, pour égaliser le score.

Conners a bogeyé le 15e trou par-4, que Schauffele a paré, et l’Américain a tenu le reste du chemin.

L’histoire continue sous la publicité

“C’était une bonne bataille. J’ai l’impression que chaque match que j’ai eu, chaque match que j’ai combattu », a déclaré Conners. “En fin de compte, j’ai été un peu court, mais de bonnes choses.”

Le jeu a continué, cependant, les matchs restants étant terminés. Sungjae Im de Corée du Sud a battu Cameron Young 1 place. Billy Horschel a concédé au Sud-Coréen KH Lee pour une victoire 3 et 1 en internationaux.

Max Homa a repoussé le favori des fans Tom Kim de Corée du Sud pour une victoire 1, Collin Morikawa a battu Mito Pereira du Chili 3 et 2, et lors du dernier match de la journée, Christiaan Bezuidenhout d’Afrique du Sud a battu Kevin Kisner 2 et 1.

Ryan Hart, le directeur exécutif de la Coupe des Présidents 2024, a déclaré qu’il espère que le Royal Montréal ressemblera vraiment à un match à l’extérieur pour les Américains.

“Toutes les structures seront enveloppées de noir et d’or”, a déclaré Hart, désignant les structures à gaine blanche de Quail Hollow. “Ainsi (l’équipe internationale) peut sortir et nous pouvons, espérons-le, faire en sorte que tout le pays se sente comme faisant partie de l’équipe internationale et les encourage à la victoire.”

L’atmosphère à la Coupe des Présidents a changé au cours des 15 années écoulées depuis la dernière fois que le Canada a accueilli l’événement. Les organisateurs ont déclaré que 40 000 spectateurs assistaient chaque jour à la Presidents Cup, un rassemblement massif pour le golf qui a été amplifié parce que ces foules étaient concentrées autour de seulement quatre ou cinq groupes les trois premiers jours du tournoi.

L’histoire continue sous la publicité

Pendrith a déclaré que c’était le plus grand nombre de personnes avec qui il avait jamais joué, mais il a l’impression d’avoir saisi l’occasion.

« Évidemment, les enjeux étaient très élevés. Beaucoup de pression », a déclaré Pendrith. “Mais le premier jour, j’ai l’impression d’avoir plutôt bien géré la situation.

“Vraiment, toute la semaine, c’était très amusant, et ce sera une bonne expérience pour avancer.”

© 2022 La Presse Canadienne

Articles similaires