Sports

Les fans américains renoncent à Thanksgiving pour se rendre à la Coupe du monde

DOHA, Qatar (AP) – La famille d’Hector Garcia a eu du mal à comprendre sa décision de se rendre à la Coupe du monde de cette année et d’abandonner son rassemblement annuel de 30 familles et amis.

«Cela aurait été ma 40e année à cuisiner de la dinde et j’ai abandonné cela pour être ici. C’était dur”, a-t-il déclaré. «Ils étaient comme: vous allez manquer Thanksgiving? Je me dis, eh bien, oui, c’est la Coupe du monde. Ce n’est pas ma faute s’ils l’ont gardé à l’automne, l’hiver.

Garcia, un homme de 59 ans de Glendale Heights, dans l’Illinois, a pris la parole lors d’un rassemblement de fans américains dimanche soir, vêtu d’un costume de l’Oncle Sam. Il a déclaré avoir des billets pour 28 des 64 matches de sa cinquième Coupe du monde après 1994, 2002, 2006 et 2018.

Le déplacement du tournoi de son créneau habituel de juin/juillet à novembre/décembre a probablement poussé certains fans américains à sauter le voyage au Qatar. D’autres habitués à faire des vacances d’été un voyage de football n’ont pas pu faire le voyage parce que l’école est en session.

La Fédération américaine de football a déclaré avoir vendu environ 3 300 billets pour le Premier match des Américains contre le Pays de Galles lundi, 3 800 pour le match de vendredi contre l’Angleterre et 3 100 pour la finale de la phase de groupes du 29 novembre contre l’Iran. De plus, des billets conditionnels ont été vendus pour la phase à élimination directe : environ 2 100 pour les huitièmes de finale, 1 100 chacun pour un quart de finale et une demi-finale, 800 pour le match pour la troisième place et 1 500 pour la finale du 18 décembre.

La FIFA n’a pas précisé le nombre de billets vendus directement aux États-Unis, seulement que les résidents américains ont acheté le troisième plus grand nombre de billets derrière le Qatar et l’Arabie saoudite.

Pour le tournoi de 2014 au Brésil, la FIFA a déclaré que plus de 200 000 billets avaient été achetés par des résidents américains, seconde à l’hôte. Après l’échec des États-Unis à se qualifier pour la Coupe du monde 2018 en Russie, La FIFA a déclaré après la phase de groupes que les résidents américains avaient acheté environ 97 000 billets sur son site Web..

“Je pense que la raison pour laquelle c’est différent est principalement due aux facteurs de coût associés au voyage au Qatar”, a déclaré Donald Wine II, membre du conseil d’administration du groupe de supporters des Outlaws américains. “Cela a exclu beaucoup de gens qui iraient normalement à une Coupe du monde, que ce soit en juin ou en novembre.”

Les hors-la-loi américains ont refusé d’accepter les frais de voyage et d’hébergement payés par les organisateurs qatariens. Il n’organisera pas non plus d’événements, comme il l’a fait au Brésil, et visera plutôt des rassemblements lors de la Coupe du monde féminine de l’année prochaine.

“Dès le début, nous avons exprimé notre déception face à la sélection du Qatar comme pays hôte de la Coupe du monde, des violations des droits de l’homme, des conditions de travail, des LGBTQIA+ et des droits des femmes”, ont déclaré les Outlaws dans un communiqué. «Les organisateurs de cette Coupe du monde ont rendu extrêmement difficile pour des groupes comme AO d’aider les fans à se rendre à la Coupe du monde, à se sentir en sécurité et bienvenus, ou à organiser des événements à leurs conditions. En tant que telle, l’organisation n’organise pas d’événements autonomes au Qatar comme nous l’espérons l’année prochaine en Nouvelle-Zélande et en Australie.

Hector Garcia, 59 ans, de Glendale Heights, Illinois, pose pour une photo lors d’une fête officielle des fans de football américain au FIFA World Club avant un match de football du groupe B entre les États-Unis et le Pays de Galles, à Doha, dimanche 20 novembre. 2022. Il prévoit d’assister à 28 matchs lors de la Coupe du Monde de la FIFA 2022.

La Fédération américaine de football organise des rassemblements de fans dans un “Budweiser Club” adjacent à un hôtel de Doha à la veille de tous les jeux américains. Alors que le Qatar interdisait l’alcool dans les stades, il était disponible à la fête – pour 115 riyals qatariens la boisson, soit environ 32 dollars.

“Je prévois de participer à toutes les Coupes du monde pour le reste de ma vie. Je suis accro », a déclaré Rodney Marayag, un homme de 41 ans d’Inglewood, en Californie. « J’adore le sport. J’aime voyager.”

Parmi les fans se trouvait Kanikah Perry-Acosta, mère du milieu de terrain américain Kellyn Acosta. Fraîchement débarquée d’un vol de Houston à Seattle et au Qatar, elle portait un nouveau T-shirt fourni aux familles par l’USSF.

« Il vit son rêve », a-t-elle dit de son fils. “C’est incroyable.”

___

Couverture de la Coupe du monde AP : https://apnews.com/hub/world-cup et https://twitter.com/AP_Sports

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont les opinions de nos lecteurs et sont soumises à la Code de conduite. Le Star ne partage pas ces opinions.

Articles similaires