Sports

Les géants du football serbes irrités par l’interdiction russe, déclare le directeur

L’étoile rouge de Belgrade a également déclaré qu’il serait “fou” de mettre fin à son parrainage de Gazprom

Un directeur de l’équipe de football serbe Red Star Belgrade a déclaré que le club était irrité par la décision de l’UEFA d’interdire aux équipes russes de participer aux compétitions interclubs européennes à la suite du conflit en cours en Ukraine.

Le directeur général du club, Zvezdan Terzic, a déclaré que la mesure était une fusion malvenue de la politique et du sport, et a noté les mesures prises contre l’étoile rouge de Belgrade au début des années 1990 au milieu de la guerre dans l’ex-Yougoslavie, après avoir été précédemment obligés de jouer leurs matchs à domicile à Sofia et Budapest.

“Nous sommes scandalisés” a déclaré Terzic, selon Sata24.

“Nous avons vécu cela en 1992. Il y a une hystérie anti-russe en Europe, la politique s’immisce inutilement dans le sport.

“Nous sympathisons avec le peuple ukrainien et les terribles pertes civiles, mais le peuple russe est proche des Serbes et le sera toujours.

« La Russie est une superpuissance qui a toujours été du côté serbe », ajoute le réalisateur.

Lire la suite

La Russie lance une offre légale contre les interdictions de la FIFA et de l’UEFA

L’étoile rouge de Belgrade, ainsi que d’autres clubs serbes, ont été exclus de la compétition européenne au cours des saisons 1992, 1993 et ​​1994 – une décision qui est intervenue après que l’étoile rouge a remporté la Coupe d’Europe de l’UEFA 1991 (aujourd’hui la Ligue des champions), battant l’équipe française de Marseille dans le finale en Italie.

Les sanctions des Nations Unies ont durement frappé le club, retirant le football yougoslave de la scène internationale – l’équipe auparavant dominante Red Star n’ayant remporté qu’un seul championnat de la ligue entre 1992 et 2000.

Pendant ce temps, Red Star (également connu sous le nom de Crvena Zvezda) a déclaré qu’il ne poursuivrait pas la fin de sa relation commerciale avec le géant russe de l’énergie Gazprom.

Les géants du football serbes irrités par l'interdiction russe, déclare le directeur

© Marko Metlas / DeFodi Images via Getty Images



La société a vu ses liens de parrainage avec le club allemand du FC Schalke ainsi que la Ligue des champions rompus en signe de protestation contre le conflit ukrainien, mais Red Star a clairement indiqué qu’elle ne prendrait aucune mesure de ce type pour mettre fin à l’accord qui rapporterait environ 4 millions d’euros. (4,37 millions de dollars) par an.

Il n’y a pas eu de demandes [from UEFA] retirer le logo Gazprom de nos uniformes, et j’espère qu’ils ne le feront pas. Ce serait fou“, a déclaré Terzic.

LIRE LA SUITE: Un club de football allemand met fin à son partenariat avec Gazprom

Articles similaires