News

Les législateurs russes approuvent un projet de loi sur l’interdiction des médias étrangers

MOSCOU –

La chambre basse du parlement russe a donné son approbation finale jeudi à un projet de loi qui permettrait l’interdiction des médias étrangers en réponse aux actions d’autres pays contre les médias russes.

La Douma d’État contrôlée par le Kremlin a approuvé le projet de loi lors de sa troisième lecture finale. La chambre haute du Parlement, tout aussi souple, devrait rapidement approuver la mesure avant que le président russe Vladimir Poutine ne la promulgue.

La Russie s’est plainte à plusieurs reprises ces derniers mois que les pays occidentaux restreignaient indûment les médias russes en interdisant leur fonctionnement ou en refusant des visas à leurs journalistes. Début juin, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a appelé des représentants des médias américains, dont l’Associated Press, pour les avertir qu’ils pourraient se voir refuser le renouvellement de leurs visas et de leur accréditation.

Le nouveau projet de loi permet également au procureur général de Russie d’annuler l’enregistrement des médias pour avoir diffusé « des informations illégales, dangereuses, non fiables d’importance publique ou des informations exprimant un manque de respect manifeste envers la société, l’État, la Constitution de la Fédération de Russie, ainsi que visant à discréditer les forces armées russes. »

De nombreuses agences de presse étrangères ont suspendu ou réduit leurs opérations en Russie après l’adoption en mars d’une loi prévoyant jusqu’à 15 ans de prison pour des reportages considérés comme discréditant l’armée russe.

Le ministère russe des Affaires étrangères a ordonné en mai la fermeture du bureau de Moscou de la Société Radio-Canada, financée par l’État, en réponse à l’interdiction par le Canada de RT, un radiodiffuseur russe contrôlé par l’État.

En février, alors que la Russie constituait des troupes le long de la frontière ukrainienne, le radiodiffuseur allemand Deutsche Welle a reçu l’ordre de fermer à Moscou après que l’Allemagne a interdit la diffusion des programmes en allemand de RT.

Ces dernières années, la Russie a constamment réprimé le journalisme indépendant. Après le début du conflit en Ukraine, de nombreux médias d’information indépendants importants ont fermé ou suspendu leurs activités. Il s’agit notamment de la station de radio Ekho Moskvy et du journal Novaya Gazeta, dont le rédacteur en chef, Dmitry Muratov, a été co-récipiendaire l’an dernier du prix Nobel de la paix.

Articles similaires