News

Les troupes russes en Ukraine font une pause pour “récupérer leurs capacités de combat”, selon Moscou

Des analystes étrangers affirment que la Russie pourrait temporairement atténuer son offensive en Ukraine alors que l’armée russe tente de rassembler ses forces pour un nouvel assaut.

Mercredi, les forces russes n’ont fait aucun gain territorial revendiqué ou évalué en Ukraine “pour la première fois en 133 jours de guerre”, selon l’Institut pour l’étude de la guerre. Le groupe de réflexion basé à Washington a suggéré que Moscou pourrait prendre une “pause opérationnelle” qui n’implique pas “la cessation complète des hostilités actives”.

“Les forces russes se limiteront probablement à des actions offensives à relativement petite échelle alors qu’elles tentent de mettre en place les conditions d’opérations offensives plus importantes et de reconstruire la puissance de combat nécessaire pour tenter ces entreprises plus ambitieuses”, a déclaré l’institut.

Une déclaration jeudi du ministère russe de la Défense semble confirmer cette évaluation. Il a déclaré que les unités militaires russes impliquées dans les combats en Ukraine avaient eu le temps de se reposer.

“Les unités qui ont effectué des missions de combat au cours de l’opération militaire spéciale prennent des mesures pour récupérer leurs capacités de combat. Les militaires ont la possibilité de se reposer, de recevoir des lettres et des colis de chez eux”, lit-on dans le communiqué, cité par l’agence de presse russe Tass.

Bombardements dans l’est de l’Ukraine

Les bombardements se sont poursuivis dans l’est de l’Ukraine, où au moins neuf civils ont été tués et six blessés en 24 heures, ont indiqué des responsables ukrainiens.

Le bureau présidentiel ukrainien a déclaré dans sa mise à jour de jeudi matin que des villes et des villages de sept régions ukrainiennes avaient été bombardés au cours de la dernière journée. La plupart des décès de civils sont survenus dans la province de Donetsk, où les combats se poursuivent. Sept civils y ont été tués, dont un enfant, a indiqué le bureau présidentiel.

Dix villes et villages ont été bombardés à Donetsk et 35 bâtiments ont été détruits, dont une école, un collège professionnel et un hôpital, ont indiqué des responsables.

Donetsk fait partie du Donbass, une zone industrielle majoritairement russophone où se concentrent les soldats ukrainiens les plus expérimentés. Les séparatistes pro-russes ont combattu les forces ukrainiennes et contrôlé une grande partie du Donbass pendant huit ans. Le président russe Vladimir Poutine y a reconnu l’indépendance de deux républiques autoproclamées juste avant que la Russie n’envahisse l’Ukraine le 24 février.

Les troupes russes en Ukraine font une pause pour "récupérer leurs capacités de combat", selon Moscou
Jeudi, des personnes se sont mises à l’abri lors d’une grève à Kramatorsk, dans la région du Donbass, à l’est de l’Ukraine. (Nariman El-Mofty/Associated Press)

Poutine a revendiqué lundi la victoire à Louhansk, l’autre province constituant le Donbass, après le retrait des forces ukrainiennes de la dernière ville qu’elles contrôlaient là-bas. Le gouverneur de Louhansk, Serhiy Haidai, a nié mercredi que les Russes aient complètement capturé la province.

À Kharkiv, la deuxième plus grande ville d’Ukraine, un pensionnat a été touché, mais personne n’a été blessé. La région de Kharkiv, située le long de la frontière avec la Russie, est bombardée quotidiennement et deux civils y ont été tués au cours des dernières 24 heures.

L’armée ukrainienne a déclaré jeudi que les forces russes avaient également effectué des bombardements et des frappes d’hélicoptères dans la région de Soumy, dans le nord-est.

Les troupes russes en Ukraine font une pause pour "récupérer leurs capacités de combat", selon Moscou
Un soldat ukrainien examine lundi un cratère laissé par une frappe dans la ville de Kharkiv, dans le nord-est du pays. (Sergey Bobok/AFP/Getty Images)

Alors même que les combats se poursuivaient, le ministère britannique de la Défense a déclaré qu’il pensait que l’armée russe “reconstituait” ses forces. Une évaluation du ministère des renseignements publiée jeudi a indiqué que les bombardements intensifs le long de la ligne de front à Donetsk sont probablement destinés à garantir les gains russes antérieurs.

Le ministère britannique a noté une nouvelle loi à l’étude par le parlement russe pour donner au gouvernement des pouvoirs économiques spéciaux au milieu de la guerre.

La loi permettrait à la Russie “d’éviter de reconnaître qu’elle est engagée dans une guerre ou qu’elle n’a pas réussi à vaincre l’armée ukrainienne qui était en infériorité numérique et en armement”, a déclaré le ministère.

Les troupes russes en Ukraine font une pause pour "récupérer leurs capacités de combat", selon Moscou
La fumée monte après les bombardements près de la ville de Sloviansk dans le Donbass jeudi. (Miguel Médine/AFP/Getty Images)

Alors que les combats se poursuivaient dans l’est, le ministère ukrainien des Affaires étrangères a déclaré avoir convoqué jeudi l’ambassadeur de Turquie à Kyiv pour ce qu’il a qualifié de vol de céréales ukrainiennes par un navire russe.

Le navire russe Zhibek Zholy a été autorisé à quitter la côte turque de la mer Noire après que les autorités turques l’aient brièvement détenu à la demande de l’Ukraine. L’Ukraine a convoqué l’ambassadeur pour se plaindre de la “situation inacceptable”.

La Turquie, avec son détroit du Bosphore, est une voie de transit clé pour la navigation au départ de la mer Noire. L’Ukraine a cherché à faire pression sur Ankara pour qu’elle arrête les expéditions russes de son grain, une source vitale de revenus.

Articles similaires