Tech

Les ventes de maisons ont chuté à un rythme effarant en juin

Environ 14,9 % de tous les contrats d’achat de maisons ont échoué en juin, un nouveau sommet depuis le début de la pandémie de COVID-19. Ces quelque 60 000 transactions sur l’accession à la propriété étaient toutes auparavant sous contrat mais ont été annulées, selon un rapport publié lundi par la société de courtage immobilier Redfin.

Redfin a analysé les données des trois dernières années et a constaté que le taux d’annulation de 14,9 % de juin était inégalé depuis mars et avril 2020, lorsque la pandémie a pratiquement stoppé le marché du logement. Le taux de mai 2022 était de 12,7 % et le taux de juin 2021 était de 11,2 %.

À titre de comparaison, en mars 2020, le taux était de 17,6 % et en avril 2020, il était de 16,4 %.

Redfin

Bien qu’il existe de nombreuses raisons pour lesquelles ces transactions ont échoué, il est probable que la hausse de l’inflation et des taux hypothécaires ait compliqué le processus d’achat d’une maison pour de nombreuses personnes. La Réserve fédérale a augmenté les taux d’intérêt à trois reprises cette année pour tenter de maîtriser l’inflation. Le taux des fonds fédéraux, qui est le taux d’intérêt que les banques se facturent pour les emprunts et les prêts, se situe désormais dans une fourchette de 1,5 % à 1,75 %.

Les taux hypothécaires, qui sont les pourcentages d’intérêt qu’un prêteur attribue à un prêt immobilier, ont également augmenté. Les taux hypothécaires fixes sur 15 et 30 ans ont augmenté depuis le début de 2022, et même une légère augmentation des taux hypothécaires pourrait coûter des milliers de dollars à un propriétaire potentiel.

Correction, 18h56 PT : Cette histoire indiquait initialement de manière erronée quel mois avait le taux le plus élevé de ventes de maisons en baisse. Cette marque appartient à mars 2020, suivi d’avril 2020 puis de juin 2022.


Source link

Articles similaires