Lindsey Graham dit qu’il pourrait voter non sur le candidat SCOTUS de Biden

Le sénateur Lindsey Graham (RS.C.), qui siège au Comité judiciaire du Sénat, a indiqué qu’il pourrait voter «non» sur Président Joe Bidenla nomination du juge Ketanji Brown Jackson à la Cour suprême.

L’annonce de Graham intervient malgré le fait qu’il a voté l’année dernière pour la confirmer à la Cour d’appel du circuit de DC. Il a déclaré que la nomination de Jackson “signifie que la gauche radicale a encore une fois conquis le président Biden”.

Dans des remarques séparées la semaine dernière, il a déclaré qu’il aurait préféré que Biden nomme Michelle Childs, une juge qui siège au le tribunal de district des États-Unis pour le district de Caroline du Sud, l’État qu’il représente.

“La raison pour laquelle Michelle Childs n’est pas la candidate est à cause d’un effort concerté de la gauche pour la faire tomber et cela ne me convient pas”, avait-il déclaré à l’époque.

Il a ajouté : « Voici le point : j’étais disposé à obtenir probablement un soutien républicain à deux chiffres pour quelqu’un qui aurait été dans le camp libéral de mon état. “Ils ont donc pris la décision politique de rejeter le bipartisme et d’emprunter une autre voie.”

Le mois dernier, Graham a prédit que si Childs était nommée à la Cour suprême, plus de 10 républicains au Sénat voteraient pour la confirmer.

“C’est quelqu’un, je pense, qui pourrait rassembler le Sénat et probablement obtenir plus de 60 voix”, a déclaré Graham sur ABC “This Week with George Stephanopoulos”. “N’importe qui d’autre serait problématique”, a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, la sénatrice Susan Collins (R-Maine) a signalé qu’elle pourrait voter pour Jackson après l’avoir rencontrée hier, affirmant qu’il était “clair que ses références et l’étendue de son expérience sont impressionnantes”.

“Je pense qu’il est important de reconnaître qu’elle a été confirmée trois fois maintenant, donc ce n’est pas une candidate qui est une ardoise vierge pour nous”, a déclaré Collins. “Passer plus d’une heure et demie en tête-à-tête avec un candidat judiciaire vous donne pas mal d’informations, et finalement j’ai confiance dans le président [Dick] Durbin de faire une série d’audiences approfondies et équitables.

“J’attendrai bien sûr les audiences devant la commission judiciaire avant de prendre une décision, mais j’ai trouvé la séance d’aujourd’hui très utile”, a-t-elle conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × un =