Politique

Neuf pays de l’OTAN d’Europe centrale et orientale condamnent les annexions de la Russie – POLITICO


Les présidents de neuf pays de l’Otan d’Europe centrale et orientale ont déclaré dimanche qu’ils ne reconnaîtraient jamais l’annexion par la Russie de plusieurs régions ukrainiennes. La Hongrie et la Bulgarie étaient aux abonnés absents parmi les signataires.

Dans un déclaration conjointeles dirigeants ont également soutenu une voie vers l’adhésion à l’OTAN pour l’Ukraine.

Les neuf dirigeants ont exigé que “la Russie se retire immédiatement de tous les territoires occupés” et ont encouragé “tous les alliés à augmenter considérablement leur aide militaire à l’Ukraine”, selon le communiqué.

“Nous réitérons notre soutien à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine”, ont-ils écrit.

La déclaration intervient deux jours après que le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu’il annexait quatre régions ukrainiennes, une décision que l’Occident a qualifiée d’accaparement illégal de terres. Il a été signé par les présidents de la Pologne, de la Roumanie, de la Slovaquie, de la République tchèque, de l’Estonie, de la Lettonie, de la Lituanie, du Monténégro et de la Macédoine du Nord.

Les signataires ont également écrit qu’ils « soutenaient fermement » une décision de l’OTAN en 2008 sur la future adhésion de l’Ukraine à l’alliance. À l’époque, les alliés de l’OTAN avaient promis que l’Ukraine deviendrait éventuellement membre. Mais comme ce processus s’est enlisé au fil des ans, il semblait de plus en plus improbable que la candidature de l’Ukraine devienne une réalité.

À la suite des annexions, l’Ukraine a officiellement demandé une adhésion accélérée à l’OTAN, dans l’espoir de relancer sa candidature à l’adhésion.

Dimanche, un conseiller du président ukrainien Volodymyr Zelensky tweeté que 10 pays de l’OTAN ont soutenu l’adhésion de l’Ukraine à l’alliance – y compris de nombreux pays qui appartenaient à l’ancien bloc soviétique.

Les pays de l’OTAN ont cependant hésité à inclure un nouveau membre qui est en guerre – et par traité, ils seraient obligés de se défendre. Ces derniers mois, l’OTAN a également salué la candidature de deux nouveaux pays en Europe – la Finlande et la Suède, motivés par des problèmes de sécurité après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.




Source link

Articles similaires