News

Nouvelles de l’Ukraine: Odessa sur la liste du patrimoine en danger de l’UNESCO

PARIS –

L’agence culturelle des Nations unies a décidé mercredi d’ajouter le centre historique de la ville portuaire ukrainienne d’Odessa sur la mer Noire à sa liste des sites du patrimoine mondial en voie de disparition.

La décision a été prise lors d’une session extraordinaire du Comité du patrimoine mondial à Paris.

La directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a salué cette décision, affirmant que “le port légendaire qui a marqué le cinéma, la littérature et les arts” est “maintenant placé sous la protection renforcée de la communauté internationale”.

“Alors que la guerre continue, cette inscription montre notre détermination collective à faire en sorte que cette ville (…) soit préservée de nouvelles destructions”, a-t-elle ajouté selon un communiqué de l’UNESCO.

La ville a été soumise à plusieurs reprises à des attaques d’artillerie et à des frappes aériennes par les forces russes depuis le début de la guerre l’année dernière.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé en octobre à l’UNESCO d’accorder à Odessa le statut de patrimoine mondial, et l’organe de l’ONU a accepté mercredi tout en l’ajoutant directement à la liste des espèces menacées.

Aux termes de la convention de l’UNESCO de 1972, ratifiée à la fois par l’Ukraine et la Russie, les signataires s’engagent à “contribuer à la protection des sites inscrits” et sont “obligés de s’abstenir de prendre toute mesure délibérée” qui pourrait endommager les sites du patrimoine mondial.

L’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril vise à “ouvrir l’accès aux mécanismes d’assistance internationale d’urgence, tant technique que financière, pour renforcer la protection du bien et aider à sa réhabilitation”, selon l’UNESCO.

L’Ukraine abrite sept sites du patrimoine mondial, dont la cathédrale Sainte-Sophie et les bâtiments monastiques associés dans la capitale Kyiv.

À ce jour, aucun des six sites culturels n’a été endommagé par la guerre – le septième site étant des forêts de hêtres anciennes et primitives, selon l’UNESCO. Des dégâts ont été constatés sur plus de 230 bâtiments culturels dans le pays, a-t-il ajouté.

Sur son site Internet, l’UNESCO décrit Odessa comme la seule ville d’Ukraine à avoir entièrement conservé la structure urbaine d’une ville portuaire multinationale du sud typique de la fin des XVIIIe et XIXe siècles.

Articles similaires