News

Près d’un tiers des demandes d’accès aux informations du gouvernement ne reçoivent pas de réponse à temps, selon un chien de garde

Près du tiers des demandes fédérales d’accès à l’information ne reçoivent pas de réponse dans les délais prévus par la loi et le problème s’aggrave, a déclaré mercredi le chien de garde de l’accès à l’information du Canada aux députés.

Témoignant devant le comité de la Chambre des communes sur l’accès à l’information, la protection des renseignements personnels et l’éthique, la commissaire à l’information Caroline Maynard a déclaré que, même en tenant compte des prolongations, le gouvernement manque 30 % de ses délais pour répondre aux demandes d’information.

Maynard a déclaré que les représentants du gouvernement devraient être tenus responsables de la manière dont leurs institutions respectent ce qu’elle a décrit comme le droit quasi constitutionnel des Canadiens d’accéder aux documents gouvernementaux.

Près d'un tiers des demandes d'accès aux informations du gouvernement ne reçoivent pas de réponse à temps, selon un chien de garde
La commissaire à l’information, Caroline Maynard, a déclaré que les responsables gouvernementaux devraient être tenus responsables de la manière dont leurs services traitent les demandes d’informations. (Gouvernement du Canada)

“Lors de mes rencontres avec des ministres et des hauts fonctionnaires, j’entends souvent parler d’un engagement commun en faveur du droit d’accès. Mais en fin de compte, les actes sont plus éloquents que les mots”, a déclaré Maynard aux députés dans son allocution d’ouverture. “Les dirigeants doivent s’assurer que leurs institutions respectent les obligations législatives.”

Maynard a déclaré que la loi sur l’accès à l’information devrait être mise à jour pour permettre aux individus de demander des renseignements confidentiels du Cabinet et des informations aux cabinets des ministres et du Premier ministre. Actuellement, ils sont exclus de la loi.

Elle a déclaré que des mesures pourraient être prises pour améliorer l’accès au système d’information sans modifier la loi, grâce à un leadership amélioré, à l’innovation, à davantage de ressources et à la déclassification des dossiers.

Dans son dernier rapport annuel, rendu public en juin, Maynard a déclaré qu’il y avait eu une augmentation de 70% des plaintes à son bureau par rapport à l’année précédente.

Maynard a également appelé le gouvernement à mettre en place les ressources nécessaires pour permettre aux institutions gouvernementales de respecter leurs obligations en vertu de la loi sur l’accès à l’information.

“Les institutions gouvernementales ne peuvent plus utiliser le COVID-19 comme excuse pour ne pas respecter leurs obligations en matière d’accès à l’information”, a écrit Maynard dans son rapport annuel.

Plus tard…

Articles similaires