Tech

Quelle est la différence entre « Les anneaux de pouvoir » et les œuvres de Tolkien ? Voici une ventilation complète de chaque épisode

Pour certaines personnes, la nouvelle série télévisée d’Amazon Les anneaux de pouvoir est un peu controversé. Certains groupes vocaux craignent que les showrunners JD Payne et Patrick McKay ne fassent tout leur possible pour que cette émission soit conforme aux œuvres collectées de JRR Tolkien et puissent ajouter des choses que Tolkien n’approuverait pas. Pour de nombreux fans de Tolkien, c’est une chanson que nous avons déjà entendue. Des doutes ont été émis sur chaque histoire moderne de Tolkien présentée à l’écran, y compris les films Le Seigneur des Anneaux de Peter Jackson.

Alors que chaque épisode de The Rings of Power va avoir un article récapitulatif avec l’aimable autorisation d’Erin Carson de CNET, cet article sera entièrement consacré à l’analyse de la façon dont chaque épisode colle à ce que Tolkien a écrit.

Pour être clair, cette analyse n’inclut pas :

  • Si les personnes de couleur doivent être à l’écran en tant que nains, elfes ou Harfoots (ils devraientfin de la conversation).
  • Si les femmes naines devraient avoir une barbe pleine (Tolkien n’a jamais été clair à ce sujet, donc je ne prendrai pas position).
  • Si Tolkien est d’accord avec les gens qui inventent des choses dans son monde (cette lettre de Tolkien à son éditeur en 1951 clarifie sa position).

Épisode 1 : L’ombre du passé

Galadriel dans la nouvelle série Amazon Rings of Power.

Amazone

Cet épisode présente largement le monde et une poignée d’histoires distinctes apparemment destinées à se croiser. Consultez notre récapitulatif complet pour en savoir plus.

Dague de Finrod Felegund

Dans notre scène d’ouverture, le beau bateau du jeune Galadriel est détruit et son grand frère l’empêche de battre le coupable à un pouce de sa vie pour être un tel outil. Cette scène est la première fois que nous voyons le poignard de Finrod, que Galadriel prend comme le sien alors qu’elle cherche l’ennemi responsable de sa mort.

Ce poignard est magnifique, mais il n’y a aucune preuve qu’il ait existé dans l’une des œuvres de Tolkien. Canoniquement, nous savons que Finrod avait une épée et un arc. Mais nous savons aussi qu’il était noble, et dans les quelques pièces d’art pré-Anneaux de pouvoir que nous avons de Finrod, il a de beaux bijoux et armes non standard sur lui, y compris l’Anneau de Barahir, qui finit par trouver son chemin vers la main d’Aragorn. Le poignard n’est pas quelque chose que Tolkien a écrit, mais il est également plausible qu’il ait un poignard comme celui-ci.

C’est clairement une représentation de Telperion et Laurelin, les arbres jumeaux de Valinor, qui ont créé la lumière du soleil et le clair de lune pour le monde avant qu’ils ne soient détruits et que leurs derniers fruits et fleurs restants ne soient transformés en soleil et en lune pour la Terre du Milieu. Il semble y avoir trois sphères similaires sur le poignard, entre les arbres d’argent et d’or, ce qui serait presque certainement une représentation des trois Silmarils. Finrod était une partie importante des conflits entourant la destruction des arbres et le serment de Feanor, donc avoir un symbole de ces événements sur lui est tout à fait plausible.

Là où les choses deviennent un peu floues, c’est que Finrod a ce poignard dans la scène initiale avec Galadriel. Selon Tolkien, Galadriel est né environ 90 ans avant la création des Silmarils. Les elfes mûrissent physiquement au cours des 100 premières années de leur existence, puis vieillissent beaucoup, beaucoup plus lentement par la suite. À 90 ans, Galadriel aurait semblé au moins quelques années de plus que ce qui est montré à l’écran.

Est-ce un gros problème ? Pas du tout. Est-ce que je veux toujours un de ces poignards ? Absolument.

Traverser les mers déchirantes

Il n’y a rien de techniquement faux dans cette scène. Les elfes ont quitté Valinor pour mener mille ans de guerre dans une grande partie de la Terre du Milieu, ce qui a conduit à l’arrêt de Morgoth et à Sauron dans une sorte de cachette.

Mais mon Dieu, cette scène a laissé beaucoup de côté. Il aurait pu y avoir une saison entière de cette émission consacrée à cette poignée de phrases, récapitulant comment les elfes se sont retrouvés en Terre du Milieu. Si vous êtes curieux, lisez le neuvième chapitre du Quenta Silmarillion intitulé Du combat des Ñoldor.

Le village de Tirharad

Si le nom de ce village ne vous semblait pas familier, vous n’étiez pas seul. Tolkien n’a pas créé Tirharad, mais il n’a rien créé dans ce domaine qui deviendrait plus tard le Mordor. Nous savons qu’il y avait des hommes vivant dans ce qu’on appelait alors les Terres du Sud, car Tolkien a écrit sur la façon dont Shelob s’en prendrait aux hommes et aux elfes avant que Sauron ne revendique la terre en tant que Mordor.

Le nom Tirharad est un mélange de “garde” et “sud” en sindarin, ce qui a du sens étant donné la façon dont le village est essentiellement contrôlé par les elfes sylvains depuis leur tour de guet. Cet épisode explique comment les descendants des hommes qui ont servi Morgoth se sont installés dans les environs, et les elfes les surveillent de près, craignant que la corruption ne pénètre à nouveau dans leurs cœurs. Nous savons que certains hommes ont servi Morgoth, dont la forteresse Udûn existait dans la partie nord-est de la région qui est devenue plus tard Mordor, donc ce n’est pas un tronçon que les hommes se seraient installés ici après les guerres.

Le retour de Galadriel à Valinor

On soupçonne depuis longtemps que Galadriel était soit interdit de retourner à Valinor, soit ne croyait pas qu’elle méritait de retourner à Valinor, en grande partie à cause de cette ligne dans le Song of Eldamar de Galadriel :

Quel navire me ramènerait jamais à travers une mer si large ?

Cette scène montre Galadriel récompensée (en quelque sorte) par la possibilité de rentrer chez elle, avec le reste de son entreprise. Bien que Tolkien ait écrit que certains elfes avaient été autorisés à rentrer chez eux après la guerre de la colère, il n’a jamais été explicitement déclaré que Galadriel en faisait partie. Il a été écrit que de nombreux hauts elfes ont choisi de rester en Terre du Milieu même si davantage de leurs semblables sont rentrés chez eux, et les activités de Galadriel à ce moment ne sont pas bien documentées, donc cette nouvelle histoire comble ces lacunes avec de nouvelles aventures en quelque sorte.

Épisode 2 : À la dérive

Un petit personnage humanoïde appelé Harfoot

L’un des Harfoots, une race vue dans The Rings of Power et ancêtres des Hobbits.

Amazon Prime Vidéo

Avec une paire de Harfoots espiègles essayant de s’occuper de The Stranger, Galadriel essayant de nager à travers la mer Sundering pour trouver plusieurs façons qui peuvent mal tourner, Tirharad rencontrant un problème de lutte antiparasitaire et le prince Durin ayant une hache à broyer avec Elrond, c’est un épisode chargé. Consultez le récapitulatif complet ici et l’analyse des traditions ci-dessous.

Le pied pas si chaud de Nori

Il est facile d’entendre Nori dire que le feu n’est pas chaud et de penser immédiatement à la réaction de Frodon à l’Anneau Unique lorsqu’il est passé de la cheminée à sa main, mais les deux ne sont presque certainement pas liés. Tout au long des œuvres de Tolkien, il n’y a aucune mention de feu magique qui n’est pas chaud, mais il y a beaucoup de choses sur le personnage connu uniquement sous le nom de The Stranger qui ne sont pas encore tout à fait alignées.

Cette scène contient d’autres rumeurs selon lesquelles The Stranger est un sorcier et que le feu est en fait la flamme d’Anor ou la lumière du soleil. Pour l’instant, on ne sait pas comment ce personnage et ses pouvoirs s’intègrent dans ce que nous savons de la Terre du Milieu.

Le Rite de Sigin-tarâg

On ne sait pas grand-chose de ce que font les nains dans leurs couloirs sous les montagnes, car ils n’invitent pas souvent des personnes qui ne sont pas de leur famille. Les quelques exceptions du Second Age sont en grande partie des elfes qui ont travaillé en étroite collaboration avec des forgerons nains pour créer une tonne de choses différentes, que nous pourrions voir dans cette émission mais pas dans cet épisode. Ainsi, bien que Tolkien n’ait jamais écrit sur Elrond revendiquant le Rite de Sigin-tarâg, il y a une tonne d’espace vide quand il s’agit de savoir ce que les nains ont fait en privé.

Sigin-tarâg ne fait pas référence à une sorte de compétition. Le mot se traduit par longues barbes, qui est l’autre nom du peuple de Durin ou de ce type particulier de nain. Dans ce contexte, le Rite de Sigin-tarâg est exactement comme l’explique Durin, une épreuve d’endurance que son peuple a créée pour régler les conflits internes. Ce n’est pas quelque chose que nous avons déjà vu auparavant, et pas quelque chose que nous verrions jamais au Troisième Âge à cause de ce qui arrive aux gens de Durin, il est donc plausible qu’un défi comme celui-ci existe.

La résonance de Disa

Comme ce n’est pas un personnage créé par Tolkien, il n’y a aucune trace de la manière particulière dont elle aide les mineurs nains à faire leur travail. Les femmes naines ont été tenues à l’écart des combats et, par conséquent, elles ne sont pas vraiment mentionnées du tout dans les œuvres de Tolkien. Mais nous savons que les nains étaient considérés comme les meilleurs mineurs du monde parce qu’ils ont été créés dans ce but.

Tolkien ne développe jamais vraiment les capacités spécifiques des nains en matière d’exploitation minière, seulement qu’Aulë leur a enseigné des compétences spéciales tout en créant les sept seigneurs nains originaux.

Orcs sous le plancher

Il existe de nombreux exemples de tunnels Orcs en Terre du Milieu, et ces tunnels mènent généralement à ce que Tolkien appelait Orc-holds. Certaines de ces forteresses orcs étaient petites, comme celles vues dans cet épisode, tandis que d’autres occupaient des montagnes entières, comme celles du mont Gundabad, que les Orcs détiennent pendant la majeure partie du Second Âge.

Nous savons que Tirharad n’est pas un endroit créé par Tolkien, mais sa proximité avec ce qui allait bientôt devenir le Mordor en fait un endroit parfait pour que les Orcs creusent.

Articles similaires